Connectez-vous avec nous

Chronique

Les harkis et les amitiés françaises

Publié

le

harkis

Après bien d’autres décisions du même genre qui se sont multipliés depuis notre indépendance, parfois publiquement, parfois en catimini, l’Assemble Nationale française vient de voter une loi permettant d’indemniser les harkis et de leur présenter une demande de pardon pour les avoir maltraités en les considérant comme des reclus, une honte à cacher.

Certains, comme le Général auraient bien voulu les jeter après usage et les laisser « se faire massacrer par leurs victimes »…

Qu’en faire d’autre ? A quoi pouvaient bien servir ? Sinon à cacher une triste campagne coloniale de 132 ans qui s’était mal terminée et qu’il fallait vite oublier…

Les choses ont beaucoup changé depuis 1962…

Aujourd’hui, la France multiplie les gestes d’amitié envers l’Algérie. Après avoir nié son existence avant que la France daigne la colonisée, voilà que les députés français glorifient et honorent ceux d’entre nous qui ont fait le mauvais choix.

Un peu comme si, en signe d’intime affection, il prenait à l’Allemagne de célébrer aujourd’hui à titre posthume, les « collaborateurs » pétainistes et les membres de la division « Das Reich » qui l’ont assistée entre 1940 et 1945.

La 2ème division SS a été l’une des 38 divisions de la Waffen-SS durant la Seconde Guerre mondiale, composée de volontaires et de Volksdeutsche, notamment des Alsaciens-Mosellans déclarés « malgré nous » a posteriori (pour sauver les apparences). Passons sur les copains de Joseph Darnand et tous les combattants français qui ont servi le IIIème Reich « à l’insu de leur plein gré ».

Les deux rives de la Méditerranée s’élargissent un peu plus. Et c’est tant mieux. Cela permet de clarifier les débats et les rangs. Chacun saura mieux qui est qui.

Les années Chadli ont créé une grave confusion et certains Algériens ont perdu leurs repères, y compris au sein même de nos gouvernements successifs qui ont suivi. Certains, multiplient les passeports et ne savaient plus très bien lequel présenter à la police et mettant de l’ordre dans leurs papiers et leurs identités à 10 000 mètres au-dessus des eaux de la Méditerranée, selon les circonstances et le sens du vol.

Il faudra remercier nos voisins du nord de nous avoir fait l’amitié à aider certains des nôtres à faire leurs choix pour ne plus se tromper de tombes à fleurir.Toute la question est de savoir maintenant à quelle hauteur historique vont désormais se placer ceux qui nous gouvernent aujourd’hui. Et, par-delà les gouvernements, considérer avec responsabilité nos liens avec nos amis maghrébins et africains, asiatiques et sud-américains à qui les anciennes puissances coloniales témoignent une identique amitié.
Ne serait-il pas temps de se remettre debout ?

Djeha

Cliquez pour commenter
S'abonner
Me notifier des
guest
0 Commentaires
Inline Feedbacks
View all comments

ABONNEZ-VOUS À NOTRE NEWSLETTER

Publicité
Coronavirus dans le monde

ABONNEZ-VOUS À NOTRE NEWSLETTER

A La Une

Articles récents

Coronavirus en Algérie

Populaires

0
J'adorerais vos pensées, veuillez commenter.x
()
x