Connectez-vous avec nous

Économie

Cash : vers une disparition de l’argent liquide ?

Publié

le

Billets d'euros

Lancée fin mars 2021, une publication Facebook annonçait que la société Visa préparait « le hold-up du siècle », soit un complot qui mettrait fin à la circulation de la monnaie en France. Largement diffusée sur les réseaux sociaux, cette déclaration est en réalité totalement fausse.

Une rumeur diffusée sur les réseaux sociaux

Posséder un compte bitcoin, régler systématiquement par carte, payer via une application… Le contexte des gilets jaunes en 2019 avait déjà soulevé la question de la disparition de l’argent physique. C’est une publication virale qui a été mise sur le devant de la scène en ce printemps 2021. Partagé par des milliers d’internautes, le post Facebook indique que le géant américain Visa serait de mèche avec le gouvernement, avec pour objectif de supprimer l’argent liquide.

Des informations rapidement démenties par l’entreprise ainsi que par la Banque centrale européenne (BCE) l’unique institution ayant le contrôle sur la monnaie en circulation. La nouvelle serait tirée d’un rapport du Fonds Monétaire International datant de 2017, dans lequel les avantages liés à la fin de l’argent liquide seraient listés.

Une tendance de fond accélérée par la crise sanitaire

Alors que la somme d’argent en circulation atteint des sommets dans la zone euro (1434 milliards d’euros, une hausse de 11 % par rapport à fin 2019), les individus continuent de bouder le paiement en espèces. Au-delà d’une transition digitale évidente, c’est la COVID-

19 qui a entraîné une baisse des paiements en cash.

Les magasins ont privilégié le paiement dématérialisé depuis le premier trimestre 2019 pour des raisons sanitaires évidentes. Cela se ressent dans les chiffres : le recours au règlement sans contact a augmenté de 65% alors que les retraits au distributeur ont baissé de 50%.

Qu’en est-il au niveau mondial ?

La France n’est pas le seul pays concerné par l’extinction de l’argent liquide. Il s’agit d’un phénomène international, qui se confirme année après année. Si en France, 25% des transactions se font encore en cash, on observe un taux de seulement 1% en Suède. La carte bancaire y est évidemment utilisée, mais également son téléphone. En effet, les suédois se servent tous d’une application appelée Swish.

Lancée en 2021 en partenariat avec les plus grandes banques du pays, elle est aujourd’hui largement sollicitée par les particuliers et les commerçants pour les achats du quotidien. Payer avec cet outil est devenu si populaire que les habitants en ont même créé un verbe. De leur côté, l’Allemagne et l’Autriche restent très attachés au paiement en cash : ils envisagent d’en faire un droit constitutionnel.

Cliquez pour commenter
S'abonner
Me notifier des
guest
0 Commentaires
Inline Feedbacks
View all comments

ABONNEZ-VOUS À NOTRE NEWSLETTER

Publicité
Coronavirus dans le monde

ABONNEZ-VOUS À NOTRE NEWSLETTER

A La Une

Articles récents

Coronavirus en Algérie

Populaires

0
J'adorerais vos pensées, veuillez commenter.x
()
x