Connectez-vous avec nous

Actu

Conseil de la nation : le ministre des Finances présente le PLF 2021

Publié

le

Aymen Benabderrahmane

Le ministre des Finances, Aymen Benabderrahmane a présenté lundi le projet de loi de finances pour l’exercice 2021 (PLF 2021) devant les membres du Conseil de la nation lors d’une séance plénière présidée par Salah Goudjil, président du Conseil par intérim, en présence de la ministre des Relations avec le parlement, Bessma Azouar.

Le Projet de loi de finances (PLF) 2021 n’a rien à voir avec le monde d’un courtier en ligne qui jongle avec les chiffres dans des conditions précises. Mais il a été élaboré dans un contexte exceptionnel marqué par la conjonction de deux principaux facteurs, à savoir la récession économique mondiale et la crise sanitaire mondiale inédite, a précisé le ministre au début de sa présentation.

Le texte veille à la préservation des équilibres financiers publics, en faisant face aux incidences de la crise et en maintenant la durabilité économique du pays à travers l’activation des principes de rationalisation des ressources budgétaires et l’élargissement de l’assiette fiscale, outre l’amélioration du climat d’investissement et l’encouragement des exportations par la facilitation et la numérisation des procédures fiscales et douanières », a soutenu le ministre.

M.Benabderrahmane a mis en avant l’impératif de consacrer l’année 2021 à asseoir les fondements économiques du pays, à travers la reprise graduelle de l’activité économique afin d’atteindre un niveau permettant de rattraper les pertes enregistrées en 2020 en raison de la pandémie.

Il a en outre indiqué que le PLF 2021 tendait à atténuer les dysfonctionnements internes et externes au niveau des comptes de l’Etat et ce, à travers l’exploitation optimale des ressources financières disponibles et la poursuite par l’Etat de l’octroi des aides et subventions au profit des catégories vulnérables à faible revenus dans le but de préserver les acquis sociaux notamment dans les domaines de la santé et de l’enseignement, en sus de la préservation du pouvoir d’achat du citoyen. Il a rappelé que les transferts sociaux du budget de l’Etat pour 2021 s’élevaient à 1.929,35 milliards Da, soit une hausse de 81,58 milliards Da par rapport à 2020 et un taux de 4,43%.

Cliquez pour commenter
S'abonner
Me notifier des
guest
0 Commentaires
Inline Feedbacks
View all comments

ABONNEZ-VOUS À NOTRE NEWSLETTER

Publicité
Coronavirus dans le monde

ABONNEZ-VOUS À NOTRE NEWSLETTER

A La Une

Articles récents

Coronavirus en Algérie

Populaires

0
J'adorerais vos pensées, veuillez commenter.x
()
x