Connectez-vous avec nous

Actu

A la mémoire de Djaffar Ouahioune, assassiné devant ses élèves

Publié

le

A la mémoire de Djaffar Ouahioune, assassiné devant ses élèves

Djaffar Ouahioune, professeur de mathématiques, a été assassiné le 10 mai 1997 par le Groupe islamique armé dans son lycée et devant ses élèves.

Pour mémoire et à tous les partisans du « oui, mais », à tous les complices de l’intégrisme, à tous les amis de Mourad Dhina, du FIS et de Rachad, à tous les révisionnistes et les partisans de l’oubli,
à tous les complotistes, Djaffar Ouahioune a été assassiné devant ses élèves dans la salle 13 du lycée de Ath Yenni en Kabylie, en Algérie.

Djaffar Ouahioune est mort car il avait refusé le diktat de l’intégrisme religieux. Le même jour et dans le même lycée, Kamel Ait Hamouda, son ami de toujours, subissait le même sort.

Lire : France : un homme décapité en région parisienne

En Algérie, des centaines d’enseignants sont morts assassinés, parfois égorgés devant leurs élèves, victimes de l’idéologie du Front islamique du salut (FIS), de ceux qui prônaient le jihad et rêvent d’un Etat théologique.

Les mêmes qui aujourd’hui militent dans Rachad et qui se taisent lorsque Chaïma est violée, les mêmes qui lui reprochent sa tenue au lieu de condamner le criminel, les mêmes qui trouvent des excuses aux assassins, les mêmes qui criminalisent les victimes et qui victimisent les criminels.

Eux, ce sont les partisans de l’islam politique. Eux ce sont ceux qui rejettent l’islam ancestral. Ils ont un nom, ils ont une idéologie, ils ont des partis politiques, ils ont des mouvements, ils revendiquent leur projet de société.

Si nous les laissons passer, nous subirons tous le même sort.

Halte à l’intégrisme !

Sofiane Benyounes

3 Commentaires
S'abonner
Me notifier des
guest
3 Commentaires
plus anciens
plus récents plus de votes
Inline Feedbacks
View all comments
MERAD
1 mois plus tôt

DÉSOLÉ DE VOUS LE RAPPELER UNE FOIS ENCORE M.BENYOUNES , LE VER EST DÉJÀ DANS LE FRUIT MÛR ! L’INTÉGRISME A UN NOM MAIS IL A ÉGALEMENT DE MULTIPLES VISAGES : BENLARBI , BOUCHACHI , BOUREGAA & CONSORTS QUI SONT ALLÉS S’ACOQUINER ( FAIRE ALLÉGEANCE SERAIT PLUS JUSTE … ) AVEC L’ORDONNATEUR EN CHEF DES ÉGORGEURS D’ENSEIGNANTS , DE TRISTE MÉMOIRE , ALI BENHADJ ! ET C’EST CEUX-LÀ MÊME DONT LES JEUNES , QUI N’ONT PAS CONNU CETTE SOMBRE ÉPOQUE ( TANT MIEUX … ) , CRIAIENT LES NOMS À GORGE DÉPLOYÉE DURANT LES MARCHES DU HIRAK . C’EST DONC… Lire plus »

Hamid Nedjam
Hamid Nedjam
1 mois plus tôt
Reply to  MERAD

Ce que je ne comprends pas, c’est pourquoi Belhadj n’est jamais inquiété par qui que ce soit…

MERAD
1 mois plus tôt
Reply to  Hamid Nedjam

NON SEULEMENT IL N’EST PAS INQUIÉTÉ , COMME VOUS LE SOULIGNEZ À JUSTE TITRE , MAIS , DE SURCROÎT , ON SOLLICITE SON AVIS , ON SCRUTE LA MOINDRE DE SES INTERVENTIONS ORALES COMME SI ELLES ÉTAIENT DES PAROLES DIVINES . LE PLUS INQUIÉTANT EST QUE CE SONT CEUX-LÀ MÊME QUI DEVRAIENT PRENDRE LEUR DISTANCE AVEC LUI QUI , AU CONTRAIRE , LUI FONT DES BAISE-MAINS EN VEUX-TU EN VOILÀ … HONTE À EUX , ILS ONT TRAHI LA MÉMOIRE DE TOUTES CELLES ET CEUX MORTS SOUS LES LAMES OU SOUS LES BALLES  » DES BONS ÉLÈVES  » DE LEUR… Lire plus »

ABONNEZ-VOUS À NOTRE NEWSLETTER

Publicité
Coronavirus dans le monde

ABONNEZ-VOUS À NOTRE NEWSLETTER

A La Une

Articles récents

Coronavirus en Algérie

Populaires

3
0
J'adorerais vos pensées, veuillez commenter.x
()
x