Connectez-vous avec nous

Actu

Mme Souilah Chahinez, syndicaliste militante du PT, convoquée en justice pour une publication Facebook

Publié

le

Mme Souilah Chahinez, syndicaliste militante du PT, convoquée en justice pour une publication Facebook

Mme Souilah Chahinez, syndicaliste à l’université de Jijel et militante du Parti des travailleurs (PT), a été convoquée au Tribunal de Jijel pour comparaître le 28 octobre pour « outrage à corps constitué » suite à une publication Facebook, indique ce lundi 12 octobre le PT dans un communiqué.

« Le Parti des travailleurs (PT) informe l’opinion publique que Mme Souilah Chahinez, mère de famille, responsable syndicale à l’université de Jijel et membre du Bureau politique du Parti, vient de recevoir aujourd’hui 12 octobre une convocation du Tribunal de Jijel, wilaya de sa résidence, pour comparaître le 28 octobre prochain pour « outrage à corps constitué » », lit-on dans le communiqué du parti de Louisa Hanoune.

L’accusation portée contre Souilah Chahinaz est en relation avec le partage sur sa page Facebook d’une photo montrant une manifestation de femmes algériennes à l’occasion du 08 mars à Alger dans laquelle des femmes ont été brutalisées par des policiers à laquelle elle a joint le commentaire suivant : « les femmes n’ont pas besoin de roses, mais elles méritent du respect et de la considération », indique le PT.

Lire : Hirak-pouvoir : une confrontation dans la durée !

Le PT exprime « son étonnement » et informe que Souilah Chahinaz « a été entendue par les enquêteurs du service de la cybercriminalité de la police judiciaire de la sûreté de wilaya de Jijel le 13 avril » dernier et qu’il « lui a été demandé de rentrer chez-elle, de supprimer la photo de son compte Facebook, concluant que l’affaire est close ».

Pour le PT, « c’est l’action politique organisée qui est judiciarisée et criminalisée » à travers la convocation de Souilah Chahinaz, « ce qui vient démontrer encore que le multipartisme est en danger ».

Lire : Béjaïa : six mois de prison ferme pour 15 manifestants

Le PT estime qu’il s’agit là « d’un acharnement » contre le parti qui « remonte à plus d’une année avec l’arrestation de la SG » Louisa Hanoune, les poursuites à l’encontre des militants et contre Djoudi Djelloul.

La citation à comparaître de Souilah Chahinez devant le tribunal « intervient dans une conjoncture marquée par la généralisation sans précédent de la répression à l’échelle nationale à l’encontre de militants et d’activistes et la persécution de journalistes », écrit le PT.

Le PT assume que « Souilah Chahinez a participé pleinement au processus révolutionnaire du 22 février« , « aux marches et manifestations » et qu’elle « n’a commis aucun crime et aucun délit ». Souilah Chahinaz « n’a fait que défendre des femmes algériennes contre les brutalités policières sans porter atteinte à quelque institution que ce soit ou corps constitués », insiste le PT.

Lire : Adel Abderrezak : « Notre survie est dans le hirak »

« Ce développement est très grave car il marque la montée d’un cran des atteintes aux libertés par la criminalisation de l’engagement politique des femmes algériennes », écrit le Parti des travailleurs qui « soutient inconditionnellement sa dirigeante et d’ores et dèjà s’attelle à organiser sa défense ».

Synthèse Idir Farès

Cliquez pour commenter
S'abonner
Me notifier des
guest
0 Commentaires
Inline Feedbacks
View all comments

ABONNEZ-VOUS À NOTRE NEWSLETTER

Publicité
Coronavirus dans le monde

ABONNEZ-VOUS À NOTRE NEWSLETTER

A La Une

Articles récents

Coronavirus en Algérie

Populaires

0
J'adorerais vos pensées, veuillez commenter.x
()
x