Connectez-vous avec nous

Actu

Les Verts s’entraînent, Belaïli et Benlamri les grands absents

Publié

le

Les Verts s'entraînent, Belaïli et Benlamri les grands absents

Le défenseur Djamel-Eddine Benlamri et le meneur de jeu Youcef Belaïli comptent parmi les principaux absents au sein de la sélection nationale, les Verts, qui affronteront en joutes amicales de préparation, le Nigeria et le Mexique, respectivement les 9 et 13 octobre en Autriche et aux Pays-Bas.

La non-convocation de Benlamri et Belaïli est cependant loin de constituer une surprise pour l’opinion publique, car bien avant de dévoiler la liste des 24 joueurs qu’il a retenue pour ces deux matchs amicaux, le sélectionneur des Verts, Djamel Belmadi, avait clairement expliqué qu’il n’allait compter que sur les éléments les plus aptes.

Or, Belaïli et Benlamri étaient sans club, et par conséquent, en méforme par rapport au reste de leurs coéquipiers en équipe nationale, faisant que leur non-convocation pour les deux prochains matchs était prévisible.

Lire : Coupe d’Algérie de football : suppression des matchs aller-retour en quarts et demi-finales

Un coup dur selon les observateurs, essentiellement pour ces deux joueurs, car ils seront les principaux perdants dans cette affaire. En effet, ces test-matchs auraient probablement constitué une excellente occasion pour Belaïli et Benlamri de réaffirmer leur statut de titulaire chez les « Verts » en prévision des échéances officielles à venir.

Certes, Benlamri a réussi à se trouver un nouvel employeur, lui qui a passé lundi sa visite médicale avant de signer avec le club français de Lyon, mais Djamel Belmadi avait déjà arrêté sa liste.

Même si cela n’était pas le cas, l’ancien stoppeur du NAHD et de la JSK ne semblait avoir que des chances minimes de figurer dans cette liste, car accusant un certain retard sur le plan préparatoire, alors que Belmadi, tel qu’il l’a préalablement annoncé, n’avait l’intention de compter que sur les éléments les plus en forme.

Concernant Belaïli, le problème est plus sérieux, car son ex-club employeur en Arabie Saoudite, le Ahly Djeddah, a exigé la somme « astronomique » de quatre millions d’euros pour le laisser partir. Ce qui l’a empêché de dénicher un nouveau club, alors que le marché des transferts est sur le point de fermer.

Cliquez pour commenter
S'abonner
Me notifier des
guest
0 Commentaires
Inline Feedbacks
View all comments

ABONNEZ-VOUS À NOTRE NEWSLETTER

Publicité
Coronavirus dans le monde

ABONNEZ-VOUS À NOTRE NEWSLETTER

A La Une

Articles récents

Coronavirus en Algérie

Populaires

0
J'adorerais vos pensées, veuillez commenter.x
()
x