Connectez-vous avec nous

Actu

Béjaïa : six mois de prison ferme pour 15 manifestants

Publié

le

Béjaïa : six mois de prison ferme pour 15 manifestants

La justice a encore sévi contre le Hirak, à Béjaïa, en prononçant des peines de prison ferme contre des manifestants pacifiques qui ont tenu à faire entendre leur aspiration au changement.

Quinze (15) manifestants, arrêtés vendredi 25 septembre à Béjaïa et présentés ce dimanche 4 octobre en comparution immédiate devant le procureur, ont été condamnés à une année de prison, dont 6 mois avec sursis, indique le Comité national pour la libération des détenus (CNLD).

Lire : Constantine : le procès en appel du journaliste Abdelkrim Zeghileche reporté au 25 octobre

« Attroupement, outrage à corps constitué (agents de l’ordre), placer des barricades sur la voie publique, destruction des biens publics de l’État » sont autant de chefs d’accusation retenus contre les manifestants, ajoute la même source.

Le procureur du tribunal de Béjaïa avait requis 3 ans de prison ferme à l’encontre des 15 personnes arrêtées vendredi 25 Septembre à la marche de Béjaïa.

Lire : Les avocats accusent : la détention de Ali Ghediri est une décision « politique »

Placés en garde à vue depuis vendredi dernier, les manifestants ont été mis en liberté et disposent de 10 jours pour faire appel.

Selon le CNLD, il s’agit de Tafoukt Hachemi, Yahyou Amine, Bourdjihane Anis, Amari Fatah, Mazouzi Yacine, Hamouch Djabar, Hadjadj Aïssa, Aliaout Mounir, Allal Khireddine et 6 personnes mineures.

Synthèse Amnay A.

1 Commentaire
S'abonner
Me notifier des
guest
1 Commentaire
plus anciens
plus récents plus de votes
Inline Feedbacks
View all comments
ben
ben
9 mois plus tôt

Inculture, violence et vulgarité sont les caractéristiques du système militaire algérien.

ABONNEZ-VOUS À NOTRE NEWSLETTER

Publicité
Coronavirus dans le monde

ABONNEZ-VOUS À NOTRE NEWSLETTER

A La Une

Articles récents

Coronavirus en Algérie

Populaires

1
0
J'adorerais vos pensées, veuillez commenter.x
()
x