Connectez-vous avec nous

Actu

Que peut apporter un ministre MSP au secteur du Travail et de la Sécurité sociale ?

Publié

le

Que peut apporter un ministre MSP au secteur du Travail et de la Sécurité sociale ?

Le militant et syndicaliste Nouredine Bouderba a réagi à la nomination d’El Hachemi Djaaboub, membre du Majliss Echoura du MSP, au poste de ministre du Travail et de la Sécurité sociale, dans une contribution publiée sous le titre « Que peut apporter le HMS au secteur du Travail et de la sécurité sociale ? ».

Le HMS (MSP) n’a aucun programme viable pour la sécurité sociale, encore moins un programme qui préserve et consolide les acquis des Algériens dans ce domaine qui leur garantit une assurance sociale contre les principaux aléas de la vie, allant de la naissance au décès, en passant par la maladie, la maternité, l’invalidité, l’accident de travail et la maladie professionnelle, le chômage et la vieillesse.

En 2000, le ministère du Travail et de la Protection sociale qui avait à sa tête Abou Djora Soltani avait organisé une conférence nationale consacrée à la réforme de la sécurité sociale à laquelle j’ai personnellement participé en tant que représentant du secrétaire général de l’UGTA.

Lire : Makri du MSP rassure Tebboune et les généraux

Dans son allocution d’ouverture, Abou Djora Soltani avait essayé d’insuffler aux travaux une orientation très dangereuse qui ne pouvait avoir pour but que le démantèlement du système de sécurité sociale basé sur la solidarité intra-générationnelle et inter-générationnelle au lieu de le consolider.

Dans son discours, il poussa le bouchon jusqu’à déclarer « la viabilité du système de sécurité sociale en Algérie ne peut plus être assurée parce que celui-ci assure tout le monde contre tous les risques ». Et d’ajouter : « Pourquoi cette assurance, si on devait la comparer à celle des voitures, tout risque ? Pourquoi ne pas assurer chacun uniquement en fonction de ses risques propres ? Par exemple, assurer les enseignants juste contre les maladies nerveuses, respiratoires ou celles liées à leurs positions debout et les travailleurs manuels juste contre les maladies musculaires ? »

Je me rappelle que les représentants de son ministère avaient tout fait pour matérialiser cette orientation dans les rapports des 4 ateliers mis en place. Manœuvres auxquelles je m’étais personnellement et vigoureusement opposé, en tant que représentant du secrétaire général de l’UGTA, allant jusqu’à menacer de faire une « déclaration par laquelle l’UGTA de désolidarise des conclusions de la conférence ». Je précise que, juste avant l’ouverture des travaux, j’avais sollicité le SG de l’UGTA sur la position à adopter et que ce dernier me dit textuellement : « Tu as le feu vert ».

Lire : Algérie : la politique des œuvres sociales dans le secteur de l’éducation

Je me rappelle aussi que les rapports finaux des 4 ateliers qui avaient finalement tenu compte de notre position et par conséquent avaient recueilli notre aval furent par la suite modifiés par le secrétariat de la conférence composé par les cadres supérieurs du ministère de l’époque.

Suite à quoi j’avais établi un rapport au secrétaire général de l’UGTA, lui expliquant cette manœuvre, tout en lui demandant une audience pour les détails et aussi pour lui remettre la vraie version retenue par les ateliers. Cette audience n’a pu avoir lieu à ce jour puisque, quelques mois après, j’apprends par le biais du Journal Officiel mon remplacement au sein du Conseil d’administration de la CNAS. Ce fut là ma dernière mission pour le compte de l’UGTA.

Pour revenir au sujet du jour, en guise de conclusion, la question qui se pose est « Que peut-on attendre en matière de protection sociale d’un parti dont des députés demandent le remboursement par la sécurité sociale des coûts de la Roquia ? ».

Nouredine Bouderba

Le titre est de la rédaction DzVID

Cliquez pour commenter
S'abonner
Me notifier des
guest
0 Commentaires
Inline Feedbacks
View all comments

ABONNEZ-VOUS À NOTRE NEWSLETTER

Publicité
Coronavirus dans le monde

ABONNEZ-VOUS À NOTRE NEWSLETTER

A La Une

Articles récents

Coronavirus en Algérie

Populaires

0
J'adorerais vos pensées, veuillez commenter.x
()
x