Connectez-vous avec nous

Actu

Marche et rassemblement en solidarité avec tous les travailleurs licenciés à Béjaïa

Publié

le

Marche et rassemblement des travailleurs à Béjaïa contre les licenciements

Des centaines de travailleurs, de fonctionnaires et de militants politiques ont organisé ce mardi 15 septembre une marche de la direction commerciale de Cevital au siège de la wilaya de Béjaïa en solidarité avec les employés de Numilog et tous les travailleurs licenciés.

Les manifestants qui ont battu le pavé dans la ville des Hammadites exigent la réintégration de tous les travailleurs licenciés de Béjaïa, notamment ceux de Numilog, le respect des libertés syndicales et l’application des décisions de la justice.

Plusieurs entreprises et établissements, à l’instar de l’ERENAV, Cnas, COGB-Labelle (ex-ENCG), Casnos, ont suspendu, le dimanche 13 septembre, des banderoles sur lesquelles était exprimée leur solidarité avec les 196 travailleurs licenciés de Numilog.

Lire : Travailleurs licenciés de Numilog : l’Ugta de Béjaïa passe à l’action

Ces actions entrent dans le cadre du plan retenu par les syndicalistes de Béjaïa (Ugta et syndicats autonomes) qui entendent aller main dans la main pour mettre fin au diktat du patronat dans la wilaya.

Grève générale le lundi 21 septembre

Les syndicalistes de l’Ugta et des syndicats autonomes appellent aussi à une grève générale pour ce lundi 21 septembre 2020 dans toute la walaya de Béjaïa qui sera ponctuée d’un rassemblement des travailleurs devant la maison de la culture à 10h et d’une marche vers le siège de la wilaya où devrait se tenir un meeting.

Les syndicalistes exigent la réintégration inconditionnelle des travailleurs licenciés de Numilog et de ceux d’OZGUN, CAPREF, GESI.TP et CAA et dénoncent « la situation précaire des entreprises » et « le désengagement total des autorités locales quant au règlement des problèmes de la wilaya ». Aussi, ils réclament « le paiement des arriérées de salaires des entreprises » et « un plan de charge conséquent pour les entreprises en difficulté » et enfin « la promulgation des statuts en instance et la rectification des incohérences ».

Par ailleurs, les syndicalistes disent non à la « privatisation », à « l’oligarchie » et à « l’esclavagisme » et appellent à la sauvegarde du secteur public et à la solidarité des travailleurs.

Amnay Ait

Cliquez pour commenter
S'abonner
Me notifier des
guest
0 Commentaires
Inline Feedbacks
View all comments

ABONNEZ-VOUS À NOTRE NEWSLETTER

Publicité
Coronavirus dans le monde

ABONNEZ-VOUS À NOTRE NEWSLETTER

A La Une

Articles récents

Coronavirus en Algérie

Populaires

0
J'adorerais vos pensées, veuillez commenter.x
()
x