Connectez-vous avec nous

Actu

Travailleurs licenciés de Numilog : l’Ugta de Béjaïa passe à l’action

La Rédaction

Publié

le

Travailleurs licenciés de Numilog : l’Ugta de Béjaïa passe à l’action

Les cadres syndicaux de la wilaya de Béjaïa, réunis le 10 septembre 2020 au siège de l’Union de wilaya Ugta, solidaires avec les travailleurs licenciés de Numilog, « appellent les travailleurs à la mobilisation » et à « répondre massivement au plan d’action » adopté. Déclaration

Ni les trois mois de lutte (marches, rassemblements, sit-in), ni les décisions de justice rendues en faveur des travailleurs de Numilog n’ont eu raison du patron de l’agence Numilog de Béjaïa : 196 travailleurs licenciés abusivement, au su et au vu de toutes les autorités de la wilaya, par le patron de Cevital. Leur seul crime est d’avoir revendiqué leur droit de s’organiser en section syndicale, un droit pourtant reconnu par toutes les lois de la République.

Lire : Droits constitutionnels : le syndicat reste interdit chez Cevital

La peur, la complicité des responsables locaux et l’appui du pouvoir en place et de certains médias par leur silence constituent un avantage pour mener un coup de force par notre « démocrate », leur seul mot d’ordre : Silence, laissez le parton de Cevital sévir !

Auss, les appels de nombreuses entreprises qui souffrent le martyre depuis des mois n’ont pas trouvé d’oreille attentive, mais un silence complice. C’est presque le chaos dans la wilaya de Béjaïa : des salaires impayés (SOMACOB, ALRECC, GESI TP, FAGECO, ALCOVEL…), des licenciements en masse (OZGUN, CAPREF, GESI TP, CAA El Kseur ex CCB), abus d’autorité (BSA El Kseur, Briqueterie Sidi Aïch et Seddouk, EPB, Les forets, SADEG), absence d’un plan de charge (ALREC- FAGEO- Textiles et ENLIEGE), retard avéré dans la promulgation des différents statuts des secteurs de la Fonction publique (Education, Forêts, Formation professionnelle, Corps Commun, Santé…)

Lire : Les enseignements de la grève victorieuse des travailleurs de BSA d’El Kseur

Au plan national, les résolutions de la dernière tripartite qui ouvre ses portes sur une politique économique libérale avérée : ouverture des capitaux des entreprise étatiques, création des entreprises sous-traitantes dans les ports, augmentation des prix des hydrocarbures, le licenciement abusif, la fermeture des entreprises, la restriction des libertés… ce sont autant d’indicateurs qui nous renseignent sur l’Algérie nouvelle que le pouvoir actuel veut mettre en place.

Les cadres syndicaux de la wilaya de Béjaïa réunis le 10 septembre 2020 au siège de l’Union de wilaya, solidaires avec leurs collègues licenciés de Numilog, exaspérés par la politique oligarchique qui s’installe dans notre wilaya, dénoncent la politique de la terre brûlée prônée par des forces occultes, appellent les travailleurs à la mobilisation générale et à répondre massivement au plan d’action mis en place, à savoir :

Lire : Complexe agro-alimentaire d’El-Kseur (CAA, ex-CCB) : licenciement massif des travailleurs

– Dimanche 13 septembre 2020 : suspendre des enseignes à l’entrée des entreprises et établissements indiquant le soutien des travailleurs aux 196 travailleurs licenciés de Numilog.

– Mardi 15 septembre 2020 : Rassemblement de tous les conseils syndicaux de la wilaya de Béjaïa devant l’entreprise Cevital à 10h, suivi d’une marche vers le siège de la wilaya.

– Lundi 21 septembre 2020 : Grève générale.
– Rassemblement des travailleurs devant la maison de la culture à 10h.
– Marche vers le siège de la Wilaya.
– Tenue d’un Meeting et décider de la suite à donner au mouvement.

Pour :
– La réintégration inconditionnelle des travailleurs de Numilog.
– La réintégration de tous les travailleurs licenciés OZGUN – CAPREF – GESI.TP – CAA.
– Dénoncer la situation précaire des entreprises de la wilaya de Béjaïa.
– Dénoncer le désengagement total des autorités locales quant au règlement des problèmes de la wilaya.
– Le paiement des arriérées de salaires des entreprises.
– Un plan de charge conséquent pour les entreprises en difficulté.
– La promulgation des statuts en instance et la rectification des incohérences.

– Non à la privatisation
– Oui aux investissements créateurs de richesses
– Non à l’oligarchie
– Oui à la sauvegarde du secteur publique
– Non à l’esclavagisme
– Oui à la solidarité des travailleurs.

Cliquez pour commenter
S'abonner
Me notifier des
guest
0 Commentaires
Inline Feedbacks
View all comments

ABONNEZ-VOUS À NOTRE NEWSLETTER

Publicité
Coronavirus dans le monde

ABONNEZ-VOUS À NOTRE NEWSLETTER

A La Une

Articles récents

Coronavirus en Algérie

Populaires

0
J'adorerais vos pensées, veuillez commenter.x
()
x