Connectez-vous avec nous

Actu

Les enseignements de la grève victorieuse des travailleurs de BSA d’El Kseur

La Rédaction

Publié

le

Les enseignements de la grève victorieuse des travailleurs de BSA d'El Kseur

Les travailleurs de BSA El Kseur, dans la wilaya de Béjaïa, ont mis fin à leur grève après satisfaction de leurs revendications. Les enseignements d’une lutte victorieuse.

Ça y est. Après une longue et difficile négociation, le mercredi 09 septembre, avec le gestionnaire de l’entreprise de BSA, qui a duré plusieurs heures, le syndicat sort avec une proposition d’accord.

Dans une démarche de démocratie ouvrière, les délégués syndicaux ont exposé les conclusions de la négociation à leur assemblée générale, le jeudi 10 septembre, qui a tranché majoritairement, par un vote à bulletin secret, de mettre fin à leur longue et héroïque grève. C’est une décision de reprise du travail sous une grande humeur de victoire.

Lire : CGATA : « Solidarité totale avec les travailleurs de Numilog »

Toutes leurs revendications ont été pratiquement satisfaites, sauf une, le paiement des journées de grève. Comme grands acquis, l’intégration de 35 travailleurs sous CDI, un siège syndical équipé à l’intérieur de l’entreprise, paiement de la prime annuel en ce mois de septembre, paiement majoré des journées de travail en période de repos légal, convention socioprofessionnelle très prochainement et bien d’autres encore.

En dehors de ce fait, ce qui est intéressant d’apprécier dans cette grève qui sert, à côté de celle des travailleurs de Numilog et bien d’autres encore, de cas d’école pour l’ensemble du mouvement syndical dans notre pays, ce sont les différents enseignements qu’elle offre pour servir les luttes ouvrières actuelles et celles à venir. Il y a, à mon sens, trois principaux enseignements à relever.

Les enseignements de la grève des travailleurs de BSA El Kseur

Leçon 1 : ce sont les marches des travailleurs de BSA qui ont fait basculer, en faveur de ces derniers, le rapport de force dans la bataille. Au début, tant que cette grève se maintenait dans un certain confinement aux abords de l’entreprise, l’administration avait une grande marge de manœuvre et n’était que très peu inquiétée.

Lire : Lutte des travailleurs en Algérie : la confiance et la solidarité ouvrières sont déterminantes

Ce degré de passivité de la grève maintenait les autres travailleurs et l’opinion publique dans une certaine « indifférence » à l’égard du conflit et, par conséquent, contenait l’autorité publique dans la quiétude par rapport au maintien de l’ordre bourgeois dans cette ville rebelle d’El Kseur. Cependant, malgré la splendeur de la détermination des travailleurs, la grève étouffait progressivement dans cette forme inopérante.

Paradoxalement, la bénédiction vient du tribunal. Les travailleurs ont décidé de marcher de leur entreprise vers ce dernier pour soutenir leur cause et c’est à cet instant que le rapport de force a changé en leur faveur. En battant le pavé, ce jour-là, les travailleurs reconfiguraient les contours du conflit. Ils lui donnaient une autre issue. La possibilité d’une contamination d’autres secteurs d’activité et d’un réveil du Colosse de Rhodes, le Hirak, s’ouvraient au grand dam des autorités qui tenaient coûte que coûte à la stabilité de l’ordre bourgeois dans la ville rebelle. Le gestionnaire de l’entreprise BSA devait donc se plier et se montrer très coopératif. A partir de là, il ne restait plus à ce gestionnaire que l’obligation de s’attabler avec ces « diables » de délégués pour négocier.

Lire : Le gouvernement plombe les pensions minimales de retraite et d’invalidité

Leçon 2 : le rôle bénéfique de la confiance et la solidarité dans la grève. Ces deux ingrédients sont reconnus être deux bons carburants pour toute lutte ouvrière. Malgré les nombreuses attaques d’éléments à la solde de la bourgeoisie, ces deux valeurs ont gardé leur taux d’infaillibilité. Deux valeurs sûres qui ont renforcé la fraternité entre les travailleurs et qui ont enveloppé toute leur conviction en la légitimité de leur cause. Par-delà ce fait, ce sont ces deux valeurs qui ont donné aux travailleurs de BSA d’El Kseur tout le courage nécessaire de marcher sur le tribunal et d’y croire encore. Ce sont ces deux valeurs qui ont aidé les travailleurs à placer leur lutte à un niveau appréciable de combativité, capable de faire plier l’adversaire.

Leçon 3 : l’immense apport de la grève de Numilog. Il va sans dire que, depuis des semaines déjà, les travailleurs de Numilog et de BSA étaient en grèves interactives dans un même front syndical face aux attaques du capitalisme. Si la grève des travailleurs de BSA d’El Kseur a réussi, c’est grâce, en partie, à l’apport de la grève de leurs camarades de Numilog. L’exemplarité de ces derniers a irradié et irradie encore toute la classe ouvrière de courage et de détermination à vaincre. Les travailleurs de BSA ont conduit leur lutte sans détacher un seul instant leurs regards de ce pôle ouvrier qui a acquis, aujourd’hui, la place d’une direction ouvrière pour bon nombre de travailleurs en lutte à travers le pays. Les travailleurs de BSA ont marché sur les pas de la direction des grévistes de Numilog. Et c’est valable pour d’autres travailleurs ailleurs dans le pays. Ce n’est pas sans raison qu’est prononcée, lors de l’assemblée générale des travailleurs de BSA, la phrase qui va être gravée dans la mémoire collective du mouvement ouvrier algérien : « Si nous avons gagné, c’est grâces aux travailleurs en grève de Numilog ».

Mourad Bouaiche

Cliquez pour commenter
S'abonner
Me notifier des
guest
0 Commentaires
Inline Feedbacks
View all comments

ABONNEZ-VOUS À NOTRE NEWSLETTER

Publicité
Coronavirus dans le monde

ABONNEZ-VOUS À NOTRE NEWSLETTER

A La Une

Articles récents

Coronavirus en Algérie

Populaires

0
J'adorerais vos pensées, veuillez commenter.x
()
x