Connectez-vous avec nous

Actu

Guerre sur la toile contre tamazight et la laïcité

La Rédaction

Publié

le

Le référendum sur la Constitution d’Abdelmadjid Tebboune prévu le 1er Novembre est aussi l’occasion d’une guerre sur la toile déclarée contre tamazight et contre la laïcité que l’on oppose à la langue arabe et à l’Islam. Analyse.

A l’approche du référendum prévu pour le 1er Novembre prochain, la toile numérique s’anime fort curieusement. Des forces organisées (130 universitaires) – pieds et poings liés – combattent violemment tamazight et la laïcité. Elles les confondent à dessein pour ratisser large d’autant qu’à leurs yeux, c’est le couple satanique uni dans un dessein mortifère : tuer la langue arabe et l’islam en Algérie.

Ces messieurs et dames tentent désespérément de renverser la charge de la preuve. Alors que c’est tamazight, langue ancestrale, qui est menacée de disparition, voilà que chez ces doctes prétendument scientifiques, la langue arabe est menacée par un patois « aux quatre cents dialectes » (sic).

Lire : Bellal Nouredine : « Ils veulent la mort des culture et langue amazighes ! »

Naturellement, cela est faux. En proclamant ce genre d’insanités, ces apprentis sorciers diminuent de la puissance de la langue arabe. Et, peut-être, ont-ils au fond raison ? Mais, pas là où ils croient qu’il y a problème ?

Le danger en effet qui plane sur la langue arabe est cette propension de ses mentors à la maintenir dans une approche idéologique et faire de l’arabité et de l’islamité une vente concomitante.
Ces adeptes de l’absurdité et de l’aliénation font semblant de ne pas entendre les voix fortes, de plus en plus puissantes, de blogueurs et faiseurs d’opinion du Golfe arabique qui ne veulent en aucun cas des « Arabes » du Maghreb. Trop barbares à leur goût et n’ayant jamais fait partie de leur cité. N’oublions jamais que le mot « barbare » pour désigner les Berbères a été répandu par les écrivains et historiens arabes originaires du Moyen-Orient et du Golfe arabo-persique.

Lire aussi : Nouvelle aérogare d’Alger : aucune trace du Tamazight !

Bien sûr, leur démonstration ne serait pas complète s’ils ne faisaient pas référence à la cinquième colonne sous l’égide du sionisme. Il ne faut surtout pas faire fi de cette grossièreté qui constitue l’essence de leur émotion, oubliant au passage que les Etats arabes sont en train l’un derrière l’autre de normaliser leurs relations avec l’Etat hébreux.

L’amnésique qui nie d’où il vient est voué à occuper les marges de l’histoire. C’est une loi de la nature.
Tarik Mira

Le titre est de la rédaction de DzVID

4 Commentaires
S'abonner
Me notifier des
guest
4 Commentaires
plus anciens
plus récents plus de votes
Inline Feedbacks
View all comments
ben
ben
11 jours plus tôt

Cette guerre médiatique sur la toile me laisse penser que la « casquette » nous prépare une autre tragédie et qu’elle est prête à tout pour se maintenir au pouvoir au prix même de l’extermination d’une partie de la population.

ramou hend
ramou hend
10 jours plus tôt

Il est clair que les berbères kabyles ont beaucoup souffert pour arracher leurs droit a la différence culturelle répression en 80 mort de 127 jeunes kabyles en 2001 par balles des gendarmes mort de Matoub lounes en 1998 en DEC près de 20 jeunes sont rendus aveugles avant l’élection boycotte. Les acquis obtenusoils veulent leur remise en cause celui qui refuse tamazight on refusera la langue arabe quitte a retourner a la grève du cartable car les arabes iokba le bandit en venant en Afrique ils ont trouvé des berbères et la langue berbère ! Aksel dihia..

garoui saad
garoui saad
10 jours plus tôt

La langue et la culture berbère sont la bien avant l arrivée du bandit de okba ben nafaa en Afrique du nord pas uniquement en Algérie ils veulent nous remettre en cause les acquis arraché s par le sacrifice de beaucoup en particulier dihia vers 700 et puis récemment krim belkacem abane amiroyche..plus récemment la répression en kabylie en 1980 la mort de 127 jeunes kabyles a partir de 2001 dont le premier c’est guermahla assassinat de Matoub lounes en 1998 la vingtaine de jeunes kabyles rendus aveugles ou borgnes avant les élections boycottés par la kabylie debut dEC 2019… Lire plus »

Moh
Moh
10 jours plus tôt

Toujours, la division est un principe du régime pour se perpétuer. N’en déplaisent aux arabisants et autres fanatiques de l’arabité de l’Algérie. La langue Amazigh est la substantifique moelle de l’Algérie.

ABONNEZ-VOUS À NOTRE NEWSLETTER

Publicité
Coronavirus dans le monde

ABONNEZ-VOUS À NOTRE NEWSLETTER

A La Une

Articles récents

Coronavirus en Algérie

Populaires

4
0
J'adorerais vos pensées, veuillez commenter.x
()
x