Connectez-vous avec nous

Actu

Les travailleurs de Numilog marchent à Béjaïa

Publié

le

La meilleure réponse à la crise actuelle du capitalisme : la solidarité ouvrière à la base

Les travailleurs de Numilog, filiale de Cevital du milliardaire Issad Rebrab, ont marché ce jeudi 3 septembre, dans les rues de la ville de Béjaïa, pour dénoncer l’abus de pouvoir de leur direction qui se met au-dessus de la loi et le licenciement abusif dont ils sont victimes.

Victimes d’un licenciement collectif abusif, les travailleurs de Numilog exigent le respect de la loi et l’application des décisions de la justice annulation des décisions de licenciement et l’ouverture des sites de l’entreprise.

Les quelques dizaines de travailleurs auxquels se sont joints des militants de gauche, à l’instar du Parti socialiste des travailleurs, des syndicalistes et des travailleurs solidaires, ont brandi des banderoles sur lesquelles on peut lire « Où est la justice et où sont les droits des travailleurs ?», « Le syndicat est un droit constitutionnel » ou encore « Non à la nouvelle République, bourgeoise et rebrabienne » (du nom du patron de Cevital, M. Issad Rebrab, ndlr).

Lire : Les travailleurs de Numilog ferment les sites de l’entreprise à Béjaïa

La marche des travailleurs a été suivi d’un rassemblement avec prise de parole lors de laquelle les intervenants ont rappelé leurs revendications dont la réintégration des travailleurs licenciés, le respect des droits sociaux et des libertés syndicales et enfin l’application des décisions de la justice.

Les intervenants ont également appelé à la solidarité ouvrière entre tous les travailleurs pour faire front face aux abus de pouvoir du patronat qui brave y compris les décisions de justice.

Lire : Le projet d’une usine Cevital de Issad Rebrab en France sera-t-il abandonné ?

Ces actions de rue interviennent après que la direction de Numilog, filiale du groupe Cevital, a signifié au huissier de justice son refus d’appliquer la décision du tribunal de Béjaïa ordonnant la libération des accès aux travailleurs souhaitant reprendre le travail.

Pour rappel, les travailleurs de Numilog ont procédé le mardi 1er septembre à la fermeture des sites de l’entreprise à Béjaïa, et ce, pour attirer l’attention sur le refus de la direction d’appliquer les décisions de la justice.

I. Farès

Cliquez pour commenter
S'abonner
Me notifier des
guest
0 Commentaires
Inline Feedbacks
View all comments

ABONNEZ-VOUS À NOTRE NEWSLETTER

Publicité
Coronavirus dans le monde

ABONNEZ-VOUS À NOTRE NEWSLETTER

A La Une

Articles récents

Coronavirus en Algérie

Populaires

0
J'adorerais vos pensées, veuillez commenter.x
()
x