Connectez-vous avec nous

Actu

Numilog : la justice de classe à la rescousse du patronat

Samir Larabi

Publié

le

Numilog : la justice de classe a la rescousse du patronat

Le report du procès en référé par la chambre sociale du tribunal de Béjaïa, déposé par le syndicat des travailleurs de Numilog, représente un précédent grave dans les annales de la justice.

Peut-on reporter un procès intenté en référé qui lui donne un caractère d’urgence ? Quand ce sont les employeurs (public ou privé) qui déposent plainte contre les collectifs des travailleurs grévistes, la justice s’exécute sur le champ, notamment pour déclarer les grèves illégales. Une procédure devenue courante pour criminaliser les luttes syndicales.

Lire : PST : construisons la solidarité avec les travailleurs en lutte !

Dans le cas de Numilog, la justice n’a pas pris en compte le caractère urgent de la plainte, que les travailleurs sont en détresse et qu’ils ne vont pas percevoir leurs salaires à la veille de l’Aïd. Dans un pays qui se respecte, faut-il faire recours à la justice pour faire respecter un droit comme les libertés syndicales ?

Ces pratiques montrent encore une fois que le système judiciaire ferme les yeux devant les exactions du patronat et couvre bien leurs intérêts. C’est une justice des classes dominantes, des oligarques et du patronat.

Lire : Le PAD de Béjaïa soutient les syndicalistes licenciés de Numilog

L’indépendance de la justice, ce n’est pas uniquement son indépendance vis-à-vis du pouvoir politique, mais aussi de ceux qui ont le pouvoir économique.

Samir Larabi

Cliquez pour commenter
S'abonner
Me notifier des
guest
0 Commentaires
Inline Feedbacks
View all comments

ABONNEZ-VOUS À NOTRE NEWSLETTER

Publicité
Coronavirus dans le monde

ABONNEZ-VOUS À NOTRE NEWSLETTER

A La Une

Articles récents

Coronavirus en Algérie

Populaires

0
J'adorerais vos pensées, veuillez commenter.x
()
x