Connectez-vous avec nous

Actu

Le PAD dénonce les attaques contre toute forme d’organisation démocratique

Publié

le

Le PAD dénonce les attaques contre toute forme d'organisation démocratique

Le Pacte pour une alternative démocratique (PAD) de Béjaïa dénonce, dans une déclaration rendue publique ce samedi 18 juillet, les « attaques contre toute forme d’organisation démocratique » et contre les militants politiques ou associatifs et les syndicalistes.

« Le PAD de Bgayet (Béjaïa) dénonce avec la plus grande vigueur les attaques orchestrées contre toute forme d’organisation démocratique, matérialisées par des campagnes de dénigrement et de poursuites judiciaires à l’encontre de ceux qui constituent les forces de l’alternative et de tous ceux qui militent pour un Etat de droit qui s’inscrit dans un processus constituant souverain », lit-on dans la déclaration du PAD.

Lire : Khenchela : le procès en appel de Merouane Mohamdi renvoyé au 20 juillet

Le PAD cite également « les pressions exercées et les poursuites judiciaires » dont sont victimes « des délégués syndicaux, affiliés au SNAPAP, dont la section de l’Ecole maritime, la section communale de Béjaïa, la section de la DTP d’El-Kseur et le coordinateur du SAP (Syndicat autonome des postiers), qui sera traduit devant le conseil de discipline ».

Pour le PAD, « cet état de fait renseigne sur les intentions du pouvoir illégitime de déconstruire le processus révolutionnaire porté par des millions d’Algériens » et « le déni des libertés démocratiques caractérisé par la remise en cause de la liberté de la presse et d’opinion n’est que l’expression d’un système agonisant ».

Lire : Hakim Belahcel : « On doit rester sur cette dynamique positive de rassemblement »

Aussi, le PAD de Béjaïa « interpelle les pouvoirs publics pour assumer ses responsabilités et prendre des mesures d’accompagnement vis-à-vis des travailleurs, des commerçants et des journaliers dépourvus de ressources vitales et victimes du confinement politique ».

Pour la tenue de la deuxième convention de wilaya fédératrice de la dynamique révolutionnaire

Devant cette situation, le PAD de Béjaïa projette « la tenue de la deuxième convention de wilaya fédératrice de la dynamique révolutionnaire, dans les meilleurs délais ».

Aussi, le PAD met en exergue la « dérive grave du pouvoir qui met en danger l’unité nationale et la cohésion sociale », « appelle à préserver le cadre pacifique et unitaire du mouvement populaire et interpelle toutes les forces de la nation à œuvrer ensemble pour la construction et l’instauration d’une République démocratique et sociale ».

Enfin, le PAD réitère son engagement pour exiger « la libération des détenus politique et d’opinion », « le respect de toutes les libertés démocratiques » et « un processus constituant souverain ».

Synthèse I. F.

1 Commentaire
S'abonner
Me notifier des
guest
1 Commentaire
plus anciens
plus récents plus de votes
Inline Feedbacks
View all comments
Ugo
15 jours plus tôt

PAD est un mouvement à caractère subversif financé par les organisations étrangères hostiles à l’Algérie PAD représente une menace sérieuse contre la stabilité du pays. PAD se cache derrière la voyoucratie.

ABONNEZ-VOUS À NOTRE NEWSLETTER

Publicité
Coronavirus dans le monde

ABONNEZ-VOUS À NOTRE NEWSLETTER

A La Une

Articles récents

Coronavirus en Algérie

Populaires

1
0
J'adorerais vos pensées, veuillez commenter.x
()
x