Connectez-vous avec nous

Actu

Les épreuves vont faire grandir le hirak

Publié

le

Les épreuves vont faire grandir le hirak

Pendant des années, l’Algérie est devenue, aux yeux du monde, un pays moqué et caricaturé par l’image d’un président mort-vivant accroché à son fauteuil.

Le Hirak a transformé cette image, faisant de l’Algérie un pays avec un peuple admirable par son pacifisme, son civisme, sa sagesse et sa haute maturité politique.

Lire : Un ancien journaliste du journal Le Matin arrêté à Béjaïa

Pendant plus d’un an, le Hirak a réussi une formidable mobilisation de millions de citoyens : femmes et hommes, différentes couches sociales, différentes générations, tous bords politiques et toutes les régions du pays. Une mobilisation qui a surmonté toutes sortes de difficultés et a déjoué tous les pièges et manœuvres machiavéliques du pouvoir.

L’exploitation de la crise du Covid-19 par le pouvoir

Avec l’avènement de la crise du Covid19, la sagesse et le sens des responsabilités a poussé le Hirak à suspendre les marches hebdomadaires. Une crise sanitaire que le pouvoir a essayé d’exploiter, avec autant de lâcheté que de cynisme, pour casser le Hirak.

Alors que sa gestion de cette crise était catastrophique, le pouvoir s’est employé à faire courir les citoyens derrière un sac de semoule, à multiplier les arrestations, les campagnes de désinformation, de propagande et de manœuvres pour semer la division et la zizanie au sein du Hirak. Il avait une préoccupation majeure : se protéger et casser le Hirak.

Le Hirak traverse une zone de turbulences

Face à la crise sanitaire et contrairement au pouvoir, le peuple a fait preuve de dignité et de sagesse en décidant de suspendre toutes les marches et tous les rassemblements. Des milliers de citoyens organisent la solidarité avec leurs moyens modestes : accueil des sans-abri, dons de matériels aux soignants, collectes et dons de produits alimentaires…

Le début du déconfinement se fait sur fond d’inquiétudes et d’interrogations que la reprise de la mobilisation va certainement réduire à leur juste valeur. A cela sont venues s’ajouter des divergences sur la date de reprise des marches. Tout cela constitue une perturbation passagère pour le Hirak.

Une épreuve de plus que le Hirak doit surmonter, elle n’est pas la première et ne sera pas la dernière. Les épreuves sont inhérentes à la vie des individus, des groupes humains, des sociétés, des révolutions et de toute autre institution. Il faut les accepter et les affronter avec sérénité en essayant d’en tirer les leçons. A ce propos, je fais mienne cette citation de Nelson Mandela : « Je ne perds jamais, soit je gagne, soit j’apprends ».

Les épreuves font grandir

Les épreuves font instruire, aident à avancer et à grandir, à condition de savoir en tirer les leçons. Cela me fait penser à cette histoire qui nous vient de la sagesse du vieux peuple indien Les Cherokees .

Un jour, une vieille Cherokee parlait à ses petits-enfants du combat qui a lieu à l’intérieur de chaque être humain. Elle disait : « Mes petits, il y a une lutte entre deux loups à l’intérieur de chacun.
L’un est le mal, c’est le mensonge, la colère, la peur, l’amertume, l’orgueil, l’égoïsme, le sentiment d’infériorité…

L’autre est le bien, c’est la paix, l’humilité, la bonté, la bienveillance, la vérité, la générosité, la joie, la compassion… L’un des petits enfants pose la question à la vieille Cherokee : «Grand-mère, quel loup va gagner ? ». Laquelle répond sagement : « Celui que tu nourris ».

Ces mots pleins de sagesse nous amène à poser cette question : devant cette situation de turbulences passagères que vit le Hirak, faut-il nourrir ce qui nous affaiblit ou ce qui ravive le combat pour une Algérie libre et démocratique ?

Abbes Hamadene

8 Commentaires
S'abonner
Me notifier des
guest
8 Commentaires
plus anciens
plus récents plus de votes
Inline Feedbacks
View all comments
Mellah hocine
Mellah hocine
2 mois plus tôt

Croire c’est pouvoir , le sens de la raison comporte une certaine mesure, une certaine compassion . Compassion déjà vis à vis de toutes ces familles qui ont perdu un être cher durant cette période sanitaire sombre. Peut être ce père, frère, mère soeur qui a perdu la vie a en famille un ou des hirakistes. La compassion est mère de la raison . Jamais le hiraki ne peut exploiter cette phase de recueillement comme étape de manifestations. La pointe du clou est déjà enfoncée , reste après retenue, après réflexion que le clou s’enfoncé entièrement. Durant cete étape dure… Lire plus »

MERAD
2 mois plus tôt

En parlant de gestion catastrophique de la crise sanitaire par les autorités concernées uniquement pour faire de la critique pour la critique , vous devriez nous dévoiler ce que VOUS auriez fait à leur place et quelles solutions vous préconisez pour y faire face …

Citoyenne
Citoyenne
2 mois plus tôt
Reply to  MERAD

Tout à fait d’accord avec vous ! Comme ç’est facile de critiquer le cul sur une chaise juste à déblatérer les éternelles critiques dun « pouvoir » mais il faut être à la forge devant le feu et travailler la dureté du fer pour savoir ce que c’est et montrer ses capacités. Mais c’est la mode pour l’instant pour que chacun y aille de ses critiques. C est à la forge qu’on voit le forgeron …les grandes gueules sont souvent de petits bras Viendra le jour où on rappellera toutes ces critiques tous ces discours creux ce jour viendra quand la forge… Lire plus »

Izou
2 mois plus tôt

Le hirak actuel est un instrument savamment manipulé par tous es pays ennemis de l’Algerie à leur tête comme toujours la france nazie et ses larbins fils de harkis. Le hirak du 22 fevrier a joué et terminé son rôle.
Les manipulateurs du hirak actuel prêchent certes la bonne parole mais uniquement dans le but de provoquer le chaos tant attendu par les agitateurs de l’ombre.
Algériennes, algériens mefiez vous et comme le dit si bien tout flatteur vit aux dépens de celui qui l’écoute !
En tout les cas, quoiqu’ils fassent ces ennemis ne seront que déçus !

MERAD
2 mois plus tôt
Reply to  Izou

Et Voilà tout est dit … ou presque !
Depuis qu’un soi-disant chantre de la culture et de la démocratie s’affiche sans vergogne et toute honte bue ( il se reconnaîtra de lui-même ) avec un BHL et depuis que des soi-disant représentants auto-proclamés du  » Hirak  » sont allés faire allégeance , à son domicile , à un Ali Benhadj de sinistre mémoire qui n’en demandait pas tant , il y a tout lieu de prendre ses distances en clamant haut et fort :  » TOUCHEZ PAS À MON ALGÉRIE CAR VOUS ÊTES DÉMASQUÉS !  » .

Dahm ramdane
2 mois plus tôt
Reply to  Izou

Bien dit mon frère

babel10
2 mois plus tôt

Ses voyous sont en train d’utiliser leurs dernière cartouche aujourd’hui le peuple algérien
N’a plus rien à perdre face à ses dealers.

Mohamed Nassim Bouhedli
Mohamed Nassim Bouhedli
2 mois plus tôt

Tebboune’ et les généraux a la poubelle ! Le régime algérien mafieux de Tebboune est entrain de commettre des crimes contre l’humanité !

Le régime algérien mènera l’Algérie a la division démographique et géographique , préparez vous a une ex Yougoslavie en Algérie !

Les chiens du régime algérien mafieux sont entrain de méprisé jalousement les algériens futurs ex algériens tant mieux que mon passeport m’a pas était attribué parce que je serai le président d’une petite superficie de l’Afrique du Nord de la taille de Singapour et les Kabyles auront leur président aussi !

ABONNEZ-VOUS À NOTRE NEWSLETTER

Publicité
Coronavirus dans le monde

ABONNEZ-VOUS À NOTRE NEWSLETTER

A La Une

Articles récents

Coronavirus en Algérie

Populaires

8
0
J'adorerais vos pensées, veuillez commenter.x
()
x