Connectez-vous avec nous

Actu

Le Parlement arabe réaffirme le rejet des plans israéliens d’annexion des territoires palestiniens

La Rédaction

Publié

le

Le projet israélien d’annexion de la Cisjordanie est « illégal », selon Bachelet

La commission de la Palestine relevant du Parlement arabe a réaffirmé, dimanche 7 juin, son rejet et sa condamnation des plans israéliens d’annexion des territoires palestiniens occupés, appelant le Conseil de sécurité et l’Assemblée générale de l’ONU à prendre des mesures fermes et immédiates pour empêcher le plan israélien d’annexion.

Cet appel intervient dans le cadre d’une résolution adoptée par ladite commission à l’issue d’une réunion à distance consacrée aux derniers développements de la cause palestinienne, indique un communiqué du Parlement arabe.

Lire : La Fédération syndicale internationale condamne les plans israéliens d’annexion en Cisjordanie

La commission, ajoute la même source, a également appelé l’Union européenne à prendre des mesures urgentes pour bloquer ce projet d’annexion et à reconnaître l’Etat palestinien sur la base des frontières du 4 juin 1967 avec Al-Qods comme capitale.

Elle a également appelé les Parlements régionaux et internationaux à rejeter le plan israélien d’annexion, à soutenir la solution des deux Etats et à mobiliser la diplomatie parlementaire pour clarifier les implications de ce plan pour les opportunités de paix dans la région et pour la paix et la sécurité internationales.

Lire : Ghaza : 72 ans depuis la nakba des Palestiniens

La commission a également appelé les Nations Unies à mener le processus de paix dans le cadre de négociations internationales multilatérales pour parvenir à une paix durable et globale, conformément aux résolutions de la légitimité internationale, en particulier la résolution 2334 de 2016 du Conseil de sécurité, et l’application du droit international pour mettre fin à l’occupation et parvenir à la paix conformément au principe d’une solution sur les frontières du 4 juin 1967 et l’Initiative arabe de paix en 2002.

Le Parlement arabe endosse par ailleurs à l’occupant israélien la responsabilité juridique et politique quant à la vie et la santé des prisonniers palestiniens dans les geôles israéliennes après des rapports prouvant que des prisonniers étaient infectés par le coronavirus, exhortant les Nations Unies à astreindre les forces d’occupation à répondre aux exigences et aux droits légitimes des prisonniers palestiniens et à les libérer, conformément au droit international humanitaire et à la Convention de Genève (IV) relative à la protection des droits des détenus en période d’épidémies.

Cliquez pour commenter
S'abonner
Me notifier des
guest
0 Commentaires
Inline Feedbacks
View all comments

ABONNEZ-VOUS À NOTRE NEWSLETTER

Publicité
Coronavirus dans le monde

ABONNEZ-VOUS À NOTRE NEWSLETTER

A La Une

Articles récents

Coronavirus en Algérie

Populaires

0
J'adorerais vos pensées, veuillez commenter.x
()
x