Connectez-vous avec nous

Actu

Détournement de foncier agricole : 12 ans de prison ferme à l’encontre de l’ex-DGSN Abdelghani Hamel

La Rédaction

Publié

le

Détournement de foncier agricole : 12 ans de prison ferme à l'encontre de l'ex-DGSN Abdelghani Hamel

Le tribunal de Boumerdès a condamné jeudi soir respectivement, l’ancien directeur général de la sûreté nationale (DGSN), Abdelghani Hamel et l’ancien wali de Tipasa Moussa Ghelai à douze ans (12 ans) de prison ferme pour détournement de foncier agricole et trafic d’influence.

Mercredi, le procureur de la République près le tribunal de Boumerdès avait requis une peine de 15 ans de prison ferme contre l’ancien DGSN, Abdelghani Hamel poursuivi pour plusieurs chefs d’accusation, dont détournement de foncier agricole, trafic d’influence et abus de fonction. Une amende d’un (01) million DA a été également requise contre l’ancien DGSN.

Lire : La fortune de la famille de Abdelghani Hamel, l’ex-DGSN

Le même tribunal a condamné l’ancien wali de Tipasa, Kadi Abdelkader, et l’ex -wali de Tipasa, Layadi Mustapha, à 10 ans de prison ferme.

La même instance a condamné le fils de l’ancien DGSN Chafik Hamel à 3 ans de prison ferme, tandis que l’ancien ministre des finances, Hadji Baba Ammi et l’ancien chef de la Sûreté de Wilaya de Tipaza ,Djai Djai Salim ont été condamnés respectivement à 4 ans de prison avec sursis et 3 ans de prison ferme.

Lire : Corruption : 15 ans de prison requis contre l’ex-DGSN Abdelghani Hamel

Le même tribunal a prononcé dans la même affaire une peine de 5 ans de prison ferme à l’encontre de l’ex directeur des Domaines  de la Wilaya de Tipasa, Bouamrane Ali et 2 ans de prison ferme à l’encontre de l’ex directeur de l’Industrie et des mines de la même Wilaya, Hadou Abderrezak et Bouamama Mohamed, l’ancien Conservateur foncier de Kolea et une année ferme contre l’investisseur privé Zerad Abdelhakim.

Quand à l’actuel Directeur général des Domaines, Khaznadji Djamel, il a été acquitté.

Les accusés dans cette affaire sont poursuivis pour plusieurs chefs d’accusation, notamment « détournement de foncier agricole », « abus de fonction », « trafic d’influence », « bénéfice du pouvoir et de l’influence des agents de l’Etat à l’effet d’augmenter les prix et modifier la qualité des matériaux et des services et des délais de livraison ».

1 Commentaire
S'abonner
Me notifier des
guest
1 Commentaire
plus anciens
plus récents plus de votes
Inline Feedbacks
View all comments
Mellah hocine
Mellah hocine
3 mois plus tôt

Et pourtant il fut le premier responsable de toute la police Algérienne , celle qui le protégeait et l’escortait dans tous ses déplacements et même le jour où il reçut ce patrimoine exorbitant d’une terre qui appartient à tous les Algériens. On doit comprendre par là qu’un serpent paraît inoffensif car se déplaçant sur son ventre , mais au final la dangerosité est dans son venin.

ABONNEZ-VOUS À NOTRE NEWSLETTER

Publicité
Coronavirus dans le monde

ABONNEZ-VOUS À NOTRE NEWSLETTER

A La Une

Articles récents

Coronavirus en Algérie

Populaires

1
0
J'adorerais vos pensées, veuillez commenter.x
()
x