Connectez-vous avec nous

Actu

Le procès de l’ex-DGSN Abdelghani Hamel et des membres de sa famille reporté

La Rédaction

Publié

le

Le procès de l'ex-DGSN Abdelghani Hamel et des membres de sa famille reporté

La chambre pénale de la Cour d’Alger a décidé dimanche 31 mai de reporter au 28 juin prochain le procès en appel de l’ancien Directeur général de la Sûreté nationale (DGSN), Abdelghani Hamel, des membres de sa famille et nombre d’anciens responsables, les accusés ayant refusé la procédure du procès à distance mise en place dans le cadre des mesures préventives contre la Covid-19, a-t-on appris de sources judiciaires.

L’ex-DGSN Abdelghani Hamel et des membres de sa famille sont poursuivis dans ce procès pour plusieurs chefs d’accusation, dont « blanchiment d’argent », « enrichissement illicite », « trafic d’influence » et « obtention de fonciers par des moyens illégaux ».

Lire : La fortune de la famille de Abdelghani Hamel, l’ex-DGSN

Le tribunal de Sidi M’hamed (Alger) avait prononcé le 1er avril dernier des peines de quinze (15) ans de prison ferme contre l’ancien DGSN et une amende de 8 millions DA, dix (10) ans de prison ferme et une amende de six (6) millions de DA contre son fils Amiar, huit (8) ans de prison ferme et une amende de 5 millions de DA pour son fils Chafik. Son fils Mourad a été condamné, quant à lui, à sept (7) ans de prison ferme et à une amende de 5 millions de DA.Le même tribunal a condamné sa fille Chahinaz à trois (3) ans de prison ferme et à une amende de 5 millions de DA.

Lire : Procès de l’ex-DGSN Abdelghani Hamel : le défilé des ex-walis

L’épouse de l’ancien DGSN, Annani Salima, a, quant à elle, écopé de deux (2) ans de prison ferme et d’une amende de un (1) million de DA. Le tribunal a également condamné dans la même affaire Abdelmalek Boudiaf, ancien wali d’Oran, à trois (3) ans de prison ferme et à une amende de un (1) million de DA. Le même verdict a été prononcé à l’encontre de l’ancien wali d’Oran, Abdelghani Zaalane.

L’ancien wali de Tlemcen, Bensebane Zoubir, a été condamné à trois (3) ans de prison ferme, l’ancien wali de Tipaza, Ghellaï Moussa, à cinq (5) ans de prison ferme et à une amende d’un million de DA et l’ex-directeur général de l’Office de promotion et de gestion immobilière (OPGI), Mohamed Rehaimia, a trois (3) ans de prison ferme et à une amende de 500 000 de DA. Le tribunal a par ailleurs condamné les sociétés de la famille d’Abdelghani Hamel, l’ex-chef de la Police nationale à une amende de 32 millions de DA avec la confiscation de tous les biens et biens meubles saisis.

Cliquez pour commenter
S'abonner
Me notifier des
guest
0 Commentaires
Inline Feedbacks
View all comments

ABONNEZ-VOUS À NOTRE NEWSLETTER

Publicité
Coronavirus dans le monde

ABONNEZ-VOUS À NOTRE NEWSLETTER

A La Une

Articles récents

Coronavirus en Algérie

Populaires

0
J'adorerais vos pensées, veuillez commenter.x
()
x