Connectez-vous avec nous

Actu

Zahira Fekhar : la justice algérienne refuse ma plainte contre cinq fonctionnaires impliqués dans l’assassinat de mon mari

La Rédaction

Publié

le

Zahira Fekhar : refus de la plainte contre cinq fonctionnaires impliqués dans l'assassinat de Kameleddine Fekhar

Zahira Fekhar a rendu publique une déclaration dans laquelle elle affirme que la justice a refusé sa plainte et celle de la famille Fekhar déposée contre cinq fonctionnaires, directement impliqués dans l’assassinat de Kameleddine Fekhar. Document

Aujourd’hui est le premier anniversaire de l’assassinat de mon mari, le combattant pacifique pour la liberté, le Dr Kameleddine Fekhar, en raison de son activisme, de ses activités, opinions et de ses positions politiques. Il a été assassiné par des responsables bien connus qui sont tous employés dans diverses institutions de l’Etat.

Lire : Hadj Brahim Aouf : « J’espère que la justice rouvrira le dossier Fekhar »

Kameleddine a été arrêté à son lieu de travail le 31 mars 2019, en compagnie de nos deux fils, mineurs, Yacine 12 ans et Salim 10 ans ; et ont été détenus pendant plus de deux heure. Ils sont rentrés terrorisés à la maison et souffrent encore aujourd’hui de cette double catastrophe durant laquelle ils ont été conduits comme de vulgaires criminels au poste de police et où ils ont vu leur père se faire arrêter avec force, violence et férocité ; et ont suivi l’acharnement de la machine infernale de l’Etat contre lui, jusqu’à sa mort.

Aucune des lois n’ont pu le sauver, ni celles de la Constitution, ni même celles de l’ONU. Aucune des lois n’ont pu protéger ce militant pacifique dont le seul crime fut d’avoir voulu accéder à la liberté. La justice a été jusqu’à refuser ma plainte et celle de la famille Fekhar que nous avons déposée contre cinq fonctionnaires, directement impliqués dans son assassinat. La justice nous a fermé ses portes de la manière la plus choquante et la plus violente. Cette même justice qui a arbitrairement condamné Mohamed Baba Nedjar, Khiyat Idriss et Tichâabt Noreddine, détient aujourd’hui un grand nombre de nos concitoyens dans ses geôles, sans même les avoir jugés.

Lire : Mort de Fekhar : un collectif de professeurs en médecine dénonce

En cette douloureuse occasion, j’affirme et confirme que moi, son épouse, avec tous nos camarades et tous les militants du monde, ne cesserons jamais de déployer nos efforts pour élucider l’assassinat de Kameleddine Fekhar. Mon défunt époux ne faisait qu’exprimer son grand espoir, celui de fonder la base de la démocratie et des libertés en Algérie où le vent de la révolte avait commencé à souffler, comptant des millions d’algériennes et d’algériens, dans les rues de tout le pays, pour les mêmes exigences, pour que cessent les répressions, les emprisonnements et les meurtres.

Je tiens également à remercier toutes les femmes et les hommes libres qui se sont solidarisés avec Kameleddine pendant sa détention, ainsi que celles et ceux qui se sont solidarisés avec sa famille de l’intérieur et de l’extérieur du pays. Sachez que votre solidarité m’a beaucoup touchée, mais m’a surtout aidée à accompagner mes enfants dans notre douleur, afin de surmonter tant bien que mal la grande crise qu’ils traversent encore aujourd’hui, après avoir perdu leur héros et leur guide dans la vie.

Mme Zahira Fekhar,
le 28 mai 2020.

3 Commentaires
S'abonner
Me notifier des
guest
3 Commentaires
plus anciens
plus récents plus de votes
Inline Feedbacks
View all comments
Benaldjia
Benaldjia
1 mois plus tôt

Je suis contre les règlements de comptes, mais je pense qu’il faut rendre des comptes. Que la justice fasse son travail d’une manière sereine, pas de complaisance avec qui que ce soit. Ceux dont la responsabilité a été prouvée doivent payer selon la loi qu’ils soient hommes d’affaires ou hommes politiques. Que les choses se fassent d’une manière régulière et sérieuse. La bataille contre la corruption et les corrompus va être dure par le gouvernement de mon pays.  Une observation qui taraude mon ésprit ! Où est le respect pour le peuple ou le drapeau pour lequel s’est battu le… Lire plus »

Izou
1 mois plus tôt

Êtes-vous sûr yaa madame ? N’est-il pas chahid de la liberté ?

Mellah hocine
Mellah hocine
1 mois plus tôt

Chère Madame, la Justice Divine est plus haute et plus à même de juger ces personnes qui se croient au dessus de tout , mais jamais au dessus du Bon Dieu.
Que de crimes commis à travers le monde , mais vite rattrapés par l’histoire.
Votre défunt mari a rejoint les Abane, KRIM, Benyahia, Mecili, Matoub et tant d’autres partis dans des circonstances politiciennes que seule l’histoire retiendra. Courage.

ABONNEZ-VOUS À NOTRE NEWSLETTER

Publicité
Coronavirus dans le monde

ABONNEZ-VOUS À NOTRE NEWSLETTER

A La Une

Articles récents

Coronavirus en Algérie

Populaires

3
0
J'adorerais vos pensées, veuillez commenter.x
()
x