Connectez-vous avec nous

Actu

Le DG de la Pharmacie centrale des hôpitaux (PCH) devant le juge

La Rédaction

Publié

le

Le DG de la Pharmacie centrale des hôpitaux (PCH) devant le juge

Des responsables de la Pharmacie centrale des hôpitaux (PCH) dont le DG doivent s’expliquer devant le juge pour leur implication dans des affaires de corruption.

Le directeur général (DG) et deux autres responsables de la Pharmacie centrale des hôpitaux (PCH) ont été présentés ce dimanche 17 mai devant le procureur de la République et le juge d’instruction près le tribunal de Dar El Beida, à Alger, a rapporté le site « Algérie360 ».

Lire : Coronavirus en Algérie : le directeur de la santé d’Alger menace des directeurs d’hôpitaux

Le Directeur général de la PCH, le directeur des Achats et le directeur Finances et Comptabilité auraient été auditionné ce dimanche par le juge, à l’issue d’une enquête préliminaire menées par la section de recherche de la gendarmerie de Bab Djedid à Alger, rapporte la même source.

Plusieurs accusations pèsent sur le DG de la PCH et ses « collègues » qui seraient impliqués dans des affaires de corruption : dilapidation de denier publics, octroie d’indus avantages, violation de la législation et de la réglementation concernant les mouvements de capitaux à destination et en provenance de l’étranger, fausses déclarations dans les factures d’importation.

Pour rappel, la Pharmacie centrale des hôpitaux (PCH) est un Établissement public à caractère industriel et commercial (EPIC), mis sous la tutelle du Ministère de la santé et de la Réforme Hospitalière.

« Dans le cadre de la politique nationale de santé, la PCH a pour mission l’approvisionnement et la distribution des produits pharmaceutiques aux établissements de santé implanté au niveau de l’ensemble du territoire national. La PCH est également investie des missions de service public liées à la constitution d’un stock stratégique et d’un stock ORSEC », lit-on dans le site de la PCH.

1 Commentaire
S'abonner
Me notifier des
guest
1 Commentaire
plus anciens
plus récents plus de votes
Inline Feedbacks
View all comments
Mellah hocine
Mellah hocine
9 jours plus tôt

Décidément l’école de l’ere de Bouteflika a formé des corrupteur, des corrompus et des « detourneurs » à tous les niveaux de l’État. Lorsque le hirak vous dit  » yetnahaw gaa » ,peu de gens ne croient pas en ce slogan. Le domaine de la santé , tout comme le domaine de l’éducation , ne doivent jamais , alors jamais être source d’enrichissement illicite.
Ce sont tous ces vautours que les détenus d’opinions ont bien voulu dénoncer , mais il subsiste encore des oreilles sourdes aux cris de détresse .

ABONNEZ-VOUS À NOTRE NEWSLETTER

Publicité
Coronavirus dans le monde

ABONNEZ-VOUS À NOTRE NEWSLETTER

A La Une

Articles récents

Coronavirus en Algérie

Populaires

1
0
J'adorerais vos pensées, veuillez commenter.x
()
x