Connectez-vous avec nous

Actu

Appel à la libération du journaliste Drareni en pleine page dans « The Washington Post »

Publié

le

Collectif des amis du Manifeste pour l’Algérie nouvelle (CAMAN) : Solidaires avec Khaled Drareni !

Le quotidien américain « The Washington Post » a publié, hier, vendredi 15 mai, en pleine page un appel à la libération du journaliste Khaled Drareni, en détention provisoire depuis le 29 mars dernier.

« Dans The Washington Post d’aujourd’hui, les lecteurs trouveront une annonce imprimée pleine page de RSF qui appelle les autorités algériennes à libérer immédiatement le journaliste détenu Khaled Drareni et à veiller à ce que les journalistes puissent librement rapporter les informations sans crainte de sanctions », a indiqué le Washington Post sur son compte Twitter.

Lire : Les parents de Khaled Drareni écrivent au président Tebboune

« Nous avons publié aujourd’hui en pleine page dans le Washington Post un appel à la libération de notre correspondant en Algérie @khaleddrareni. Merci à ce quotidien de référence pour son soutien », a twitté hier Christophe Deloire, secrétaire général de Reporters Sans Frontières (RSF).

Appel à la libération du journaliste Khaled Drareni en pleine page dans The Washington Post.

Pour rappel, le journaliste indépendant algérien, Khaled Drareni, correspondant de l’association Reporters sans frontières en Algérie, a été mis le 29 mars en détention préventive, en pleine pandémie de nouveau coronavirus.

Aussi, le journaliste Khaled Drareni a déjà été arrêté le jeudi 9 janvier vers 15h20 chez lui, par deux « officiers », et n’a été relâché que le soir vers 23h00. « On m’a dit que c’était le « dernier avertissement » et on m’a demandé de ne plus faire de « tweets subversifs » et de ne plus « induire en erreur l’opinion publique » sous peine de poursuites judiciaires », avait indiqué Khaled Drareni sur sa page Facebook le soir, après sa libération.

I. F.

1 Commentaire
S'abonner
Me notifier des
guest
1 Commentaire
plus anciens
plus récents plus de votes
Inline Feedbacks
View all comments
Mellah hocine
Mellah hocine
5 mois plus tôt

Après le Washington times qui a consacré tout un plebiscite au président Tebboune , c’est au Washington Post qui offre ses colonnes au journaliste Khaled Drareni pour exiger sa libération. Décidément Maricane se casse en deux pour soutenir deux Algérie antagonistes. Quelque chose se prépare pour l’après Corona.

ABONNEZ-VOUS À NOTRE NEWSLETTER

Publicité
Coronavirus dans le monde

ABONNEZ-VOUS À NOTRE NEWSLETTER

A La Une

Articles récents

Coronavirus en Algérie

Populaires

1
0
J'adorerais vos pensées, veuillez commenter.x
()
x