Connectez-vous avec nous

Actu

RCD : « La révolution de février 2019 n’est pas une simple demande de démocratisation formelle »

Publié

le

RCD : "La révolution de février 2019 n'est pas une simple demande de démocratisation formelle"

Le Rassemblement pour la culture et la démocratie (RCD) estime, dans une déclaration publiée à l’occasion du 1er Mai, que « la révolution de février 2019 n’est pas une simple demande de démocratisation formelle » car « elle est une exigence de liberté et de démocratie avec son contenu économique et social ». Document

La journée internationale rendant hommage aux luttes des travailleurs, en ce premier mai, coïncide, cette année, presque partout dans monde avec le confinement des populations pour cause de pandémie du covid 19. Des organisations syndicales , dans de nombreux pays, ont adapté les moyens d’exprimer leurs revendications à la nécessité d’éviter les regroupements humains.

Lire : Les députés du RCD dénoncent « l’arsenal répressif » de Tebboune

La mondialisation de l’économie dominée par la recherche du profit à tout prix et un système financier spéculatif jette des populations entières dans l’angoisse, le manque ou la pauvreté. Chez nous, l’absolutisme de la 3issaba qui régente le pays depuis plus de 20 ans a détruit les organisations traditionnelles par la caporalisation et a empêché l’émergence de syndicats authentiques par la répression et la corruption.

Lire : Mohcine Belabbas : « On veut nous faire payer notre engagement dans le Hirak »

En cette journée du premier mai, le RCD rend d’abord hommage aux nombreux militants syndicaux et aux travailleurs qui luttent pour leurs droits à se constituer librement en syndicats pour défendre leurs intérêts matériels et moraux. Dans cette conjoncture difficile où les salaires de misère perçus par l’immense majorité de ceux qui ont un emploi est aggravée par le chômage technique et de nombreuses faillites de petites entreprises, des milliers de familles plongent dans le dénuement. Les salariés et leurs familles ne peuvent pas continuer à vivre de promesses sans lendemains.

Lire : Condamnation de Karim Tabbou : le RCD dénonce un « un crime » et « une dérive effroyable »

Le RCD considère que la révolution de février 2019 n’est pas une simple demande de démocratisation formelle. Au contraire, elle est une exigence de liberté et de démocratie avec son contenu économique et social. La poursuite de la répression des activistes du hirak, les atteintes à la liberté de la presse et la précarisation de la jeunesse et de l’immense majorité risquent de disqualifier toute recherche d’une solution pacifique à la crise profonde infligée au pays par un système politique autiste et factionnel. Le Rassemblement considère que seul un pouvoir issu d’élections démocratiques peut satisfaire les revendications socio-politiques du peuple algérien. Il réitère son appel a l’élargissement de tous les détenus politiques et d’opinion. Il dénonce la politique de fuite en avant et appelle à la solidarité la plus large afin de poursuivre le combat pour la dignité et la souveraineté .

Le Rassemblement pour la culture et la démocratie (RCD)
Alger, le 1er mai 2020

1 Commentaire
S'abonner
Me notifier des
guest
1 Commentaire
plus anciens
plus récents plus de votes
Inline Feedbacks
View all comments
Citoyenne
Citoyenne
6 mois plus tôt

Un pouvoir issu d’élections démocratiques c’est exactement ce qui est demandé par l’immense majorité des Algériens et Algériennes. Donc passé par un dialogue pouvoir partis politiques et on accepte le verdict des urnes . Le RCD est prêt pour ça ? A condition bien sûr que ces élections soient claires et strictement controlétés. ..

ABONNEZ-VOUS À NOTRE NEWSLETTER

Publicité
Coronavirus dans le monde

ABONNEZ-VOUS À NOTRE NEWSLETTER

A La Une

Articles récents

Coronavirus en Algérie

Populaires

1
0
J'adorerais vos pensées, veuillez commenter.x
()
x