Connectez-vous avec nous

Actu

Coronavirus à Tizi-Ouzou : les villages d’Irdjen mobilisés pour le confinement et la solidarité

Publié

le

Solidarité Tizi-ouzou

Irdjen une commune de la daira de Larbaa n’Ath Irathen, à 20 km au sud-est de Tizi-Ouzou, offre l’un de plus beau exemples d’organisation et de solidarité durant cette pandémie de Coronavirus.

Plutôt que de s’organiser chacun dans son agglomération, les comités des 11 villages qui composent cette commune qui jouit d’un panorama époustouflant sur le barrage hydraulique de Taksebt, ont compris qu’il sera plus efficace de mutualiser leurs efforts et leurs moyens pour organiser les actions de prévention contre la propagation du coronavirus et de solidarité au profit des nécessiteux.

« Dès l’annonce, vers le 17 mars, du premier cas suspect et qui s’est avéré négatif par la suite, une organisation de la société civile a commencé se mettre en place pour bien gérer le confinement et la désinfection des villages », a indiqué à l’APS un d’initiateur de cette organisation, Hamid Djouaher.

Le président de l’Assemblée populaire communale (APC) d’Irdjen, Achour Leslous a réuni, le 23 mars dernier, les représentants des comités de Villages au niveau de la bibliothèque communale afin d’arrêter ensemble une stratégie de prévention contre la propagation du Covid-19.

Un comité communal de veille a été mis en place et d’autres réunions ont eu lieu par la suite et auxquelles le personnel soignant de cette même localité et les services de sécurité ont été associés. Lors d’une réunion tenue le 31 mars écoulé des résolutions importantes ont été prises, dont l’installation de cellules de crise dans tous les villages, la réglementation de la circulation de et vers les villages et la limitation du nombre de personnes lors des enterrements.

Pour lancer les opérations de désinfection de toute la commune, le comité communal de veille a obtenu un don de 16 pulvérisateurs auprès d’un commerçant et ont été distribués sur les 11 comités de villages. Des agriculteurs ont mobilisé leurs tracteurs pour participer à la désinfection de la commune.

Les produits de désinfection ont été aussi offerts par des commerçants, ont indiqué M. Djouaher et Nechak Zahir, également membre du même comité communal de veille. Ces deux bénévoles ont ajouté que l’opération de confinement des villageois a été lancée en parallèle. « Les entrées aux villages sont rigoureusement contrôlées et les véhicule systématiquement désinfectés ».

Sur un autre front, celui de la solidarité avec le personnel soignant, les habitants d’Irdjen se sont lancés dans la fabrication de masques anti projection et de combinaisons ainsi que dans la mobilisation de transport pour assurer le déplacement des médecins, infirmiers et autres employés de la santé qui ne disposent pas d’un véhicule personnel et de lieux d’hébergement pour ceux qui habitent loin.

M.Djouaher, qui avait loué, avant la pandémie deux ateliers de confection, a mis gratuitement ces derniers à la disposition des couturiers afin de confectionner des moyens de protection notamment des combinaisons.La couture de masques, préalablement découpés en atelier, étant assurée à domicile par des bénévoles.

Une solidarité inter-villageoise qui a renforcé les liens de fraternité

Cette mobilisation des 11 villages de la commune autour d’un but commun et d’une mission aussi noble qui est l’entraide, a renforcé les liens de fraternité entre les habitants d’Irdjen, ont témoigné MM Nechak et Djouaher. Ce dernier a avoué que « cela fait longtemps que je n’ai pas vu une cohésion sociale aussi forte. Les liens de fraternité se sont renforcés et je peux dire que la gestion de cette crise est une réussite dans notre commune », a-t-il souligné.

Grace à cette solidarité, un total de 683 colis alimentaires a été distribué aux familles dans le besoin à travers tous les villages de la commune. En outre 4 000 sacs de semoules ont été remis aux familles dans une organisation parfaite assurée par les comités des villages et de quartiers de la commune, et l’opération de retrait des pensions de retraité s’est déroulée dans le respect des mesures barrières grâce à la mobilisation de bénévoles, ont indiqué ces deux interlocuteurs.

Quelque 420 combinaisons de protection ont été remises au personnel soignant alors qu’environ 5 000 bavettes ont été distribuées à ces dernier mais aussi à des employés de banques, d’agences postales, des commerçants et aux comités de villages pour protéger la population contre le coronavirus, a souligné M. Djouaher qui a rappelé la nécessité de continuer à observer le confinement pour préserver la commune de cette pandémie.

1 Commentaire
S'abonner
Me notifier des
guest
1 Commentaire
plus anciens
plus récents plus de votes
Inline Feedbacks
View all comments
Mellah hocine
Mellah hocine
6 mois plus tôt

Une auto-organisation à la mesure des us et coutumes de la région. Une région -la Kabylie- qui s’est , de tout temps, prise en charge sans attendre quoi que ce soit du pouvoir central. La population de cette région est équipée, psychologiquement, de cet aspect de fraternité autour d’un programme commun qui touche tous les citoyens.
Des exemples concrets comme la twizza , thajmaath décide de l’objet collectif à entreprendre.
Cette organisation vient supplanter l’absence de l’État.
Ce que fait la commune d’Irdjen est fait par l’ensemble des villages de la Kabylie.
Un exemple citoyen .

ABONNEZ-VOUS À NOTRE NEWSLETTER

Publicité
Coronavirus dans le monde

ABONNEZ-VOUS À NOTRE NEWSLETTER

A La Une

Articles récents

Coronavirus en Algérie

Populaires

1
0
J'adorerais vos pensées, veuillez commenter.x
()
x