Connectez-vous avec nous

Actu

Diffusion de « fake-news » : une personne placée en détention à Oran

La Rédaction

Publié

le

justice

Le juge près le tribunal d’Ain Turck (Oran) a placé en détention, dimanche, une personne impliquée dans une affaire de diffusion de rumeurs portant préjudice à l’intérêt national, a-t-on indiqué dans un communiqué dont une copie a été remise à l’APS.

Un jeune trentenaire a été arrêté pour diffusion de rumeurs portant atteinte à l’intérêt national et présenté devant le juge à Oran. Il s’agit, selon le communiqué, d’une affaire de publication sur les réseaux sociaux de fausses informations selon lesquelles des personnes placées en quarantaine au complexe touristique « Les Andalouses » auraient quitté le confinement en utilisant leurs connaissances.

A lire : Belhimer : la lutte contre les fake news exige une conjugaison des efforts de tout un chacun

Conformément aux dispositions de l’article 11 paragraphe 3 de la loi des procédures pénales, l’auteur de telles rumeurs qui, à l’heure actuelle, sèment la confusion et la panique au sein des citoyens, a été présenté dimanche devant le juge.

Les faits de l’affaire remontent au 23 mars, lorsque des informations sont parvenues à la section de recherche de la gendarmerie d’Oran selon lesquelles l’auteur d’un message sur les réseaux sociaux, âgé de 30 ans, véhicule des rumeurs que les enquêtes ont démontré qu’elles sont dénuées de tout fondement.

Lire : Le texte intégral du conseil des ministres

Arrêté, le prévenu a été présenté dimanche devant le juge pénal du tribunal d’Ain Turck. Son affaire a été qualifié de délit subversif à des fins de propagande visant à porter atteinte à l’intérêt national et a été placé en détention préventive.

Par ailleurs, le procureur de la République près le tribunal d’Ain Turck a démenti, à travers ce communiqué, la mise sous mandat de dépôt d’une femme pour diffusion d’une vidéo sur le même sujet comme rapporté sur les réseaux sociaux, affirmant qu’elle est poursuivie pour la même inculpation mais a été mise en liberté. Avec APS

1 Commentaire
S'abonner
Me notifier des
guest
1 Commentaire
plus anciens
plus récents plus de votes
Inline Feedbacks
View all comments
Fat
Fat
5 mois plus tôt

Au lieu d’arrêter cette personne ils auraient mieux fait de vérifier cette infos et faire une enquête d’autant plus que ce genre de pratique « piston » est monnaie courante en Algérie…
Le comble une arrestation pour atteinte à l’intérêt nationale…décidément en Algérie ce sont les gens qui œuvrent pour l’intérêt de leur pays qui sont arrêtés où convoqués aux commissariat…il suffit de voir le nombre des membres du Hirak qui sont convoqués aux commissariat pendant cette période de confinement et de crise, c’est un procédé digne de mafieux de profiter des situations de crise pour « exécuter » les citoyens honnêtes

ABONNEZ-VOUS À NOTRE NEWSLETTER

Publicité
Coronavirus dans le monde

ABONNEZ-VOUS À NOTRE NEWSLETTER

A La Une

Articles récents

Coronavirus en Algérie

Populaires

1
0
J'adorerais vos pensées, veuillez commenter.x
()
x