Connectez-vous avec nous

Actu

Covid-19 : le CHU Mustapha Pacha sollicite un industriel pour des kits de dépistage

Publié

le

hôpital Mustapha Bacha

En dépit des difficultés rencontrées sur le terrain, les responsables de Centre hospitalo-universitaire (CHU) Mustapha Pacha tentent d’équiper les unités de soin réservées au traitement du Covid-19 afin de répondre à une demande de plus en plus persistante. Ils demandent aux industriels néanmoins une aide pour les kits de dépistage.

Les hôpitaux se mettent en ordre de bataille contre la pandémie du Covid-19 en Algérie. Le CHU Mustapha Pacha est en pointe. «Nous avons installé une appareil PCR sur place pour analyser et obtenir les résultats aussi rapidement que possible», a fait savoir, ce jeudi, Rachid Belhadj, chef du service des facultés de médecine et directeur des activités médicales et paramédicaux.  

Lire : Coronavirus en Algérie : le directeur de la santé d’Alger menace des directeurs d’hôpitaux

Invité à s’exprimer dans l’émission l’Invité de la rédaction de la radio Chaîne 3, M. Belhadj a, en revanche, déploré ce jeudi matin «la pénurie des kits de dépistage» qui a rattrapé cet élan. Pour résoudre cette énième contrainte, «un industriel a été sollicité pour fabriqué les kits», rassure l’invité de la Chaîne 3.

Les responsables du CHU Mustapha ont également mis en place un «algorithme» pour le dépistage du Covid-19 et dédié un scanner pour identifier les personnes atteintes du Covid-19.  

A lire aussi : Coronavirus : le scanner thoracique comme alternative pour le dépistage

M. Belhadj appelle aussi les autres spécialistes s’impliquent dans la lutte et à se mobiliser contre la pandémie. Ce dernier lancé une vidéo auquelle il a eu de nombreuses réponses de solidarités d’industriels, commerçants. Pour l’hébergement, un hôtel a été mis à disposition des soignants du CHU.

« Nous amorçons la montée de la courbe, mais il faut rester prudent, il y a des personnes qui échappent au circuit hospitalier, ce sont des décès non comptabilisés, il faut coordonner et se préparer à toute éventualité « avertit M. Rachid Belhadj.

M. Belhadj proscrit le lavement des morts. Il cite un exemple d’une femme contaminée suite à un lavage d’une femme décédée du coronavirus.

Cliquez pour commenter
S'abonner
Me notifier des
guest
0 Commentaires
Inline Feedbacks
View all comments

ABONNEZ-VOUS À NOTRE NEWSLETTER

Publicité

ABONNEZ-VOUS À NOTRE NEWSLETTER

A La Une

Articles récents

Coronavirus en Algérie

Populaires

0
J'adorerais vos pensées, veuillez commenter.x
()
x