Connectez-vous avec nous

Actu

Interdiction de vente directe de la semoule aux citoyens

La Rédaction

Publié

le

pénurie de semoule

Devant la pénurie de ce produit, le ministère du Commerce a décidé l’interdiction, avec effet immédiat, aux unités de transformation de vendre directement la semoule aux citoyens.

Grosse tension sur le marché de la semoule. Le ministère du Commerce a pris la décision d’interdire aux unités de transformation la vente directe de semoule. Selon le responsable de la cellule de l’information et de la communication au ministère du Commerce, Samir Meftah, il sera fait recours à l’ancien système de distribution, à savoir la vente à travers les commerçants de gros, les grandes surfaces et les vendeurs en détail.

Lire : Coronavirus en Algérie : un médecin s’indigne !

Dans ce cadre, « une note signée par le Secrétaire général du ministère du Commerce, Karim Guech a été adressée aux directeurs régionaux et locaux en application des mesures sanitaires et de prévention décrétées par le Premier ministre pour la lutte contre la propagation de cette pandémie ».

Cette décision est intervenue suite à l’observation des opérations de vente de semoule au niveau des différentes unités de production qui pourraient représenter un danger sur la santé des citoyens.

A lire : Confinement à Blida : « On n’a rien à manger, on va sortir »

Les services du ministère du commerce veilleront quotidiennement au contrôle des opérations de vente et le suivi de l’itinéraire du produit vers le consommateur final, dans l’objectif de lutter contre la spéculation et la distribution et le stockage anarchiques, a fait savoir la même source.

Le SG du ministère du commerce avait adressé lundi une note aux directeurs régionaux et locaux des 48 wilayas les appelant à notifier les directeurs des unités de production de la semoule de cesser la vente directe aux citoyens.

Dans ce sens, le SG du ministère a appelé les semouliers à revenir à l’ancien système de commercialisation et cela en passant par les vendeurs de gros, les détaillants et les distributeurs.

3 Commentaires
S'abonner
Me notifier des
guest
3 Commentaires
plus anciens
plus récents plus de votes
Inline Feedbacks
View all comments
Lallali
1 mois plus tôt

Ces personnes qui se bousculent pour la semoule, c’est dans le but de faire leur pain eux -mêmes car ils ont peur du Coronavirus. Or, il suffirait de le faire chauffer ou de manger autre chose. Paradoxalement, ils ont peur de mourir et se jettent dans la gueule du loup car ils ne respectent pas la distance physique de garde et de porter les masques dehors.

Mellah hocine
Mellah hocine
1 mois plus tôt

Doit on remettre en cause les procédures existantes ? Sont elles toujours d’actualités ? Alors pourquoi toute un ministère se débat dans cette petite mission qui a toujours fonctionné comme il se doit. Ce ministère n’arrive pas à se demettre de ses petitesses, au lieu de mettre en place tout un programme de commercialisation dans toute sa teneur.

baghdad
1 mois plus tôt

Tant que l’ on parle de semoule c ‘est que l’ on vit encore au moyen age

ABONNEZ-VOUS À NOTRE NEWSLETTER

Publicité
Coronavirus dans le monde

ABONNEZ-VOUS À NOTRE NEWSLETTER

A La Une

Articles récents

Coronavirus en Algérie

Populaires

3
0
J'adorerais vos pensées, veuillez commenter.x
()
x