Connectez-vous avec nous

Actu

Coronavirus : une fatwa des Affaires religieuses pour régenter la presse ?

La Rédaction

Publié

le

Fatwa presse coronavirus

La diffusion de fausses informations pouvant « nuire au citoyen et à la société » en ces temps de pandémie de coronavirus est « illicite », prévient une fatwa publiée mercredi sur le site du ministère des Affaires religieuses.

Qui aurait cru ? Une fatwa du ministère des Affaires religieuses vient en appui aux décisions de Tebboune pour régenter la presse et contrôler la communication sur le coronavirus. Pour lutter contre la multiplication des informations et des rumeurs, le pouvoir dégaine l’arme de la Fatwa ! Selon le Comité ministériel des fatwas, la pandémie du nouveau coronavirus « nous oblige à être doublement prudent », même si, habituellement, la prudence était déjà exigée dans la diffusion de l’information.

Lire : Coronavirus : les meilleurs soins pour les riches et le Coran pour les pauvres

« Il est illicite de fabriquer, diffuser et propager de fausses informations. Ces mensonges font partie des péchés capitaux », avertit dans un communiqué le Comité des fatwas qui s’est réuni ce mercredi 1er avril.

Ce dernier juge qu’il ne faut pas diffuser d’informations non vérifiées afin de ne pas contribuer à la propagation de rumeurs qui peuvent semer la « crainte et la panique ».

Lire : Coronavirus en Algérie : la communication sous contrôle

Cette instance religieuse estime que « celui qui n’est pas expert dans un domaine doit se taire afin de ne pas faire de mal ». Aujourd’hui mercredi, le directeur d’un journal arabophone, propriété de l’ancien ministre de l’Industrie Mahjoub Bedda, est convoqué par la gendarmerie de Bab Jdid pour une « fausse » information sur le coronavirus.

Le 19 mars, le président Abdelmadjid Tebboune avait appelé à « lutter quotidiennement contre les campagnes de désinformation, par la diffusion de données scientifiques de manière intégrale sur l’évolution de la propagation de la pandémie (…), afin de rassurer les citoyens et de les inciter à respecter les mesures de prévention ».

Lire : Communication sur le coronavirus en Algérie : Tebboune condamne

De nombreuses rumeurs circulent, essentiellement sur les réseaux sociaux, concernant la propagation du Covid-19 en Algérie ou certaines mesures du gouvernement algérien.

Ainsi, mercredi, les stations services ont été prises d’assaut par les automobilistes après une rumeur faisant état de leur fermeture prochaine pour cause de coronavirus.

Le ministère de l’Energie a dû publier un démenti et un dirigeant de l’entreprise publique de distribution de carburant Naftal est passé à la télévision pour démentir l’information.

Un Algérien a récemment été arrêté et risque une peine d’emprisonnement pour avoir diffusé de fausses informations sur des patients contaminés qui auraient fui un hôpital.

Le comité des fatwas avait décidé le 17 mars la fermeture de toutes les mosquées et lieux de culte du pays et l’interdiction des prières collectives pour lutter contre l’épidémie.

Un total de 846 cas de Covid-19, dont 58 décès, ont été déclarés officiellement à ce jour en Algérie.

2 Commentaires
S'abonner
Me notifier des
guest
2 Commentaires
plus anciens
plus récents plus de votes
Inline Feedbacks
View all comments
Zemmal
Zemmal
1 mois plus tôt

C’est bien dit pour vraiment réussir de cette situation ils faux suivre les conseils du ministère de la santé et demander laide de dieu tous puissent ces le seul puissent. et sans oublier de prié prié hâta ifarej rabbi de toute façon ça va passer incha Allah

said;Tinedghar
said;Tinedghar
1 mois plus tôt

une fatwa par ci une autre par là, mais Bon Dieu comment ont vécus nos ancêtres sans le discours de ces « savantissimes » oulémas qui sont grassement payés à nous abrutir de leurs discours. Des « chmissou » vedettes, stars dont on boit les paroles, des Raquis en direc tà la télé en train de pratiquer de l’exorcisme et tout le monde y croit. Finalement l’École Algérienne au lieu d’enseigner les sciences, les humanités, a engendré des gourous et fait de la population des adeptes. Marx( et je suis pas communiste) disait que la religion est l’opium du peuple.

ABONNEZ-VOUS À NOTRE NEWSLETTER

Publicité
Coronavirus dans le monde

ABONNEZ-VOUS À NOTRE NEWSLETTER

A La Une

Articles récents

Coronavirus en Algérie

Populaires

2
0
J'adorerais vos pensées, veuillez commenter.x
()
x