Connectez-vous avec nous

Actu

« Qui a peur de Karim Tabbou ? », par Lahouari Addi

Lahouari Addi

Publié

le

Le procès de Karim Tabbou est programmé pour le 4 mars

Pourquoi le régime s’acharne-t-il contre Karim Tabbou qui devait être libéré le 26 mars après avoir purgé une peine qui lui avait été injustement infligée pour avoir exprimé une opinion ? La raison est simple : le régime veut le neutraliser, y voyant en lui celui sur lequel se cristallise à l’échelle nationale le rejet du régime. En emprisonnant Karim Tabbou, le régime croit faire cesser le rejet du régime.

La France coloniale avait agi de la même manière en kidnappant et en arrêtant Ben Bella et ses compagnons, croyant « avoir décapité la rébellion » comme le titraient les journaux. Mais la « rébellion » avait continué en se donnant d’autres chefs. K. Tabbou est un thermomètre qui indique l’ampleur du rejet du régime.

Lire : « L’épreuve du moment critique », par Djamel Zenati

D’autres opposants avec la même dimension nationale vont apparaître à Oran Constantine, Tizi-Ouzou… Ce qui gêne le régime, c’est la dimension nationale de Karim Tabbou et aussi le large consensus idéologique qu’il suscite.

Ses discours où il demande que les généraux remettent la souveraineté usurpée au peuple sont prononcés en arabe classique et dialectale, en amazigh et en français. Son respect pour les valeurs de l’islam expriment son enracinement dans dans les profondeurs de sa société et expriment son respect pour les croyances de ses parents qui lui ont donné le prénom de Karim, le généreux.

Lire : La machine qui broie sans… « Tabbou » !

Des démocrates, sincères ou faussement sincères, lui reprochent que sa femme porte le hijab. Elle porte le hijab comme le font des millions d’autres femmes pour des raisons sociales et non religieuses. La femme ne cache pas sa chevelure à Dieu qui la connaît; elle la cache à des hommes hostiles à la présence des femmes dans l’espace public.

Comme de nombreuses études sociologiques le montrent, le hijab n’est pas porté pour Dieu; il est porté pour neutraliser le regard prédateur des hommes pour qui la place d’une femme respectable est l’espace domestique. Le hijab est la transition, obligée pour certaines, vers la mixité sociale. On ne passe pas du douar à la ville sans transition dans le comportement vestimentaire. Le hijab est le signe qui montre que la femme veut être présente dans l’espace public.Quand les hommes s’habitueront à cette présence, il diminuera.

Lire : Vidéo. Les avocats dénoncent le « procès expéditif » de Karim Tabbou

Karim Tabbou et sa famille appartiennent à cette dynamique de transformations de la société sans rejeter brutalement ses valeurs. Ils respectent le rythme de son évolution tout en y contribuant, ayant la conviction que la majorité des femmes qui portent le hijab et la majorité des hommes qui vont à la mosquée veulent aussi la démocratie. C’est parce que Karim Tabbou a transcendé les clivages régionalistes et les divisions idéologiques que les hirakistes brandissent son portrait. il est devenu une figure nationale de Annaba à Marnia et d’Alger à Tamanrasset. C’est ce qui explique l’acharnement des généraux à qui il fait peur. Ils ont raison d’avoir peur car d’autres Karim Tabbou vont apparaître une fois vaincue la pandémie.

Lahouari Addi

4 Commentaires
S'abonner
Me notifier des
guest
4 Commentaires
plus anciens
plus récents plus de votes
Inline Feedbacks
View all comments
Izou
2 mois plus tôt

Personne n’a peur de personne dans un pays où tout le monde se recherche. Karim tabou a ses raisons comme le régime en a bien ne serait-ce qu’une seule. Quand l’ambition démesurée l’emporte, elle ne peut qu’à l’impasse sinon à l’échec.

Mouloud Madoun
Mouloud Madoun
2 mois plus tôt

En s’acharnant sur Karim tabou, le regime est fidele a sa nature criminelle et anti nationale: la liste des crimes est longue; abane ramdane des le 27/12/1957, chaabani, air Ahmed, krim, khedder, boudiaf. Rien d’etonnant helas. Les interpretations fallacieuses n’y changeront rien a la realite.

Samuel Nat-Saâda
2 mois plus tôt

C’est bizarre que Lahouari Addi défende les femmes en hidjab!Tabbou est devenu un araboislamiste depuis qu’il a épousé une femme en hidjab.Ce dernier est le symbole de l’islamisme encourage par es Frères Musulmans. Vive la laïcité!

Anti-kouffar
Anti-kouffar
1 mois plus tôt

Il y trop de mécréant adorateur des Européens en Algerie, j espère que l etat vous arrosera de napalme,soit vous rejoigner votre mere la france soit cest la mort qui vous attends ici, tous les laïs et democrate vous n’etes pas musulmans alors sortez de l Algerie, qu ‘ Allah guide les algeriens musulmans et qu’il detruise ses ennemis present en Algerie.

ABONNEZ-VOUS À NOTRE NEWSLETTER

Publicité
Coronavirus dans le monde

ABONNEZ-VOUS À NOTRE NEWSLETTER

A La Une

Articles récents

Coronavirus en Algérie

Populaires

4
0
J'adorerais vos pensées, veuillez commenter.x
()
x