Connectez-vous avec nous

Actu

« Panique et fuite en avant », par Saïd Sadi

Publié

le

Saïd Sadi

Après le scandale de l’affaire Karim Tabbou, le journaliste Drareni vient d’être l’objet d’un mandat de dépôt au mépris des lois en vigueur, exposant un jeune de plus à l’insalubrité des conditions sanitaires de prisons moyenâgeuses.

Au lieu de donner une information fiable sur l’état de santé et le lieu de détention de Karim Tabbou et d’annuler une condamnation qui est d’abord un outrage pour elle-même, la justice s’enferme dans un emballement sécuritaire qui n’impressionne personne.

Lire : « Qui a peur de Karim Tabbou ? », par Lahouari Addi

La libération immédiate et sans conditions de tous les détenus politiques et d’opinion, en attendant leur indemnisation, est une décision exigée par le droit et dictée par le bon sens.

En pleine pandémie qui va redessiner le pouvoir des hommes, le gouvernement affiche des postures d’un âge politique qui n’existe plus. Le monde qui a vu naître et prospérer des régimes comme celui qui est issu du système FLN est bel et bien fini.

Lire : Libérez le journaliste Khaled Drareni !

Il y a longtemps que les archéo-dirigeants du pouvoir algérien évoluent en dehors de notre siècle. Ils gagneraient à entendre qu’ils n’ont d’autres choix que d’en respecter les normes. Pendant qu’il en est encore temps.

Saïd Sadi
Le 26 mars 2020

3 Commentaires
S'abonner
Me notifier des
guest
3 Commentaires
plus anciens
plus récents plus de votes
Inline Feedbacks
View all comments
Kader
Kader
1 mois plus tôt

On voit bien que Mr Saïd Sadi a trouvé l’astuce, une astuce qui va lui permettre à chaque fois que nécessaire de venir spéculer encore et toujours sur « le régime de dictature », la « junte militaire »… ces formules toutes prêtes à l’emploi et qui circulent depuis l’été 1962, quand le prétendu groupe d’Oujda ou l’armée des frontières s’est accaparé du pouvoir en Algérie, au grand dam des berbéristes qui se voyaient déjà aux commandes du pays. Cet incident malheureux pour nos compatriotes kabyles, qui les a écartés du pouvoir, s’est transformé en une rancune et une rage… Lire plus »

Izou
1 mois plus tôt

L’opposition en Algérie ne fait que brailler en réalité sans apporter de solutions ! Donc aider le système a perdurer qui lui prend l’initiative de faire à sa façon quand et comment il veut !le peuple n’a aucunement besoin d’analyses à longueur de temps, la situation dans laquelle il se trouve, lui il la vit réellement alors que vous opposants à la SAID SAADI vous la vivez confortablement et de surcroît à PARIS !

Ben Hillel
1 mois plus tôt

Les luttes d’arrières gardes supplantent, et prennent place aux luttes d’avant gardes D’autrefois, et d’antan, avec ses pauvres victimes prisonniers politiques d’opinions Depuis la visite de Abdelkader Ben Salah, en Russie, et sa rencontre avec Le président macho russe, V. Putin Il ne cesse de dénigrer, et de faire tomber en flammes toutes les personnalités Et les initiatives ne seraient ce qu’issues de bonnes intentions S’opposer éternellement, pour s’opposer, dans son isolement confortable,de luxe Je me suis trompé de peuple,….. C’est dommage, La retraite politique, avec son age, bientot sonnera le glas a ses ambitions

ABONNEZ-VOUS À NOTRE NEWSLETTER

Publicité
Coronavirus dans le monde

ABONNEZ-VOUS À NOTRE NEWSLETTER

A La Une

Articles récents

Coronavirus en Algérie

Populaires

3
0
J'adorerais vos pensées, veuillez commenter.x
()
x