Connectez-vous avec nous

Société

Détenus et coronavirus : une chercheuse censurée par Echourouk TV

La Rédaction

Publié

le

La chaîne de télévision offshore Echourouk TV a tout bonnement censuré une chercheuse qui réclamait la libération des détenus d’opinion en ces temps de coronavirus.

Asma Mechakra, chercheuse à Lausanne en médecine régénérative, a été invitée à répondre à des questions sur le coronavirus par le journaliste d’Echourouk TV.

Lire : Détenus du hirak : des juristes interpellent les instances internationales, dont l’ONU

Seulement, la chercheuse a tenté de profiter de l’antenne qui lui est offerte par Echourouk TV pour passer son message sur la nécessité de libérer les détenus pendant cette pandémie de coronavirus.

Ainsi, comme le montre la vidéo ci-dessous, Asma Mechakra a souligné que les détenus d’opinion doivent être libérés, en se basant sur les recommandations de l’ONU qui a lancé un appel aux Etats pour libérer les prisonniers pour cause de pandémie de coronavirus.

Lire : Le Parlement européen dénonce « l’acharnement judiciaire » contre Karim Tabbou

Mais voilà, le journaliste d’Enchourouk TV, en bon élève de l’ENTV, a sorti les « ciseaux » et a coupé le son à la chercheuse qu’il a laissé en plan. Le journaliste a justifié cette censure par le fait que l’émission tirait à sa fin…

2 Commentaires
S'abonner
Me notifier des
guest
2 Commentaires
plus anciens
plus récents plus de votes
Inline Feedbacks
View all comments
Mellah hocine
Mellah hocine
1 mois plus tôt

En bon toutou , sinon on lui tirera les oreilles, le journaliste à vite fait de s’intercèder dans le débat alors que la règle de bien séance , il aurait laisser cette chercheuse terminer son intervention. Tant que ce genre de journalistes et ce genre de chaînes persistent dans leur ignominie, le changement tardera à venir. Tôt ou tard ces toutous iront grandir le rang des harkis de la révolution pacifique.

Larbi
1 mois plus tôt

Invitée à exposer ses recherches médicales, ses conseils sanitaires ? Où à faire autre chose ?,auquel elle n’a pas été invitée C’est une chercheuse ?, où une militante politique ? Au Maroc du Makhzen, où en Egypte des Moukhabarates du dictateur Abdelfettah Essissi, Ca ne s’arreterait pas, uniquement, à la censure, Mais passerait à la violence policière, la prison, et la torture Le militantisme politique envahit la déontologie L’honneteté intellectuelle est menacée par la partialité politique partisane, et médiatique Médecin, et journaliste,? où un militant d’un parti politique, où d’une corporation ? La tolérance étatique au service de l’intolérance militante… Lire plus »

ABONNEZ-VOUS À NOTRE NEWSLETTER

Publicité
Coronavirus dans le monde

ABONNEZ-VOUS À NOTRE NEWSLETTER

A La Une

Articles récents

Coronavirus en Algérie

Populaires

2
0
J'adorerais vos pensées, veuillez commenter.x
()
x