Connectez-vous avec nous

Actu

Coronavirus : quels secteurs sont les plus touchés ?

Publié

le

Depuis janvier 2020, le monde fait face à ce qui pourrait être l’une des pires crises sanitaires de son histoire : la pandémie du nouveau coronavirus Covid-19 ou SRAS-CoV2.

L’économie est frappée de plein fouet, la société est en confinement et s’adapte. Quels sont donc les secteurs les plus touchés par cette crise ? Nous vous proposons un petit top 5 !

5. L’industrie du jeu

L’industrie du jeu inclut l’ensemble des sociétés spécialisées dans la conception des jeux-vidéo, la fabrication des consoles ou encore la mise en œuvre de plateformes de jeu. Le secteur des jeux est impacté le coronavirus pour la simple et bonne raison que la plupart des grosses boîtes sont localisées en Asie, d’où est partie l’épidémie (la pandémie a démarré à Wuhan, en Chine). Obligées de fermer pour certaines, de délocaliser pour d’autres, ces sociétés doivent en plus subir la crainte des pays où elles importaient leurs produits physiques (consoles, manettes de jeu, accessoires VR, etc.). Heureusement, l’activité en ligne peut se poursuivre, mais là aussi, l’arrêt des compétitions sportives est préjudiciable.

4. L’éducation

L’éducation est l’un des secteurs les plus touchés par le coronavirus parce que ses institutions peuvent constituer d’excellents canaux de propagation du virus. De fait, les écoles, collèges et universités accueillent tous les jours des centaines, des milliers de personnes, en jeune âge pour la plupart. Or, dès les débuts de la pandémie, il a été établi que moins un porteur du virus est âgé, moins il présente de symptômes. Le virus peut donc circuler entre des porteurs en jeune âge, qui le répandront ensuite dans leur famille. Les écoles, collèges et universités ont alors logiquement été les premiers sites fermés.

3. Le transport

Les transports en commun sont presque tous à l’arrêt à cause de la crise sanitaire liée au nouveau virus à corona SRAS-Cov2. Les raisons d’un tel ralentissement sont évidentes. La proximité entre les passagers d’un bus, d’un train ou d’un avion est très propice à la propagation du virus.

C’est d’ailleurs le transport de personnes qui a favorisé une expansion si rapide de la maladie, puisque des voyageurs qui se font contaminer dans des pays touchés ramènent le virus chez eux, puis le propagent. Il est donc logique que les activités de transport aient été réduites au minimum.

2. La grande distribution (et les marchés)

La grande distribution est également un secteur à risque face au Covid-19 parce que ses établissements ont tendance à accueillir au quotidien des foules nombreuses. Pis, les gens posent les doigts sur les mêmes objets, restent les uns près des autres et se touchent de nombreuses fois par inadvertance, à plus forte raison dans les marchés. Pour limiter les risques sur les sites de grande distribution, l’activité y a donc été considérablement réduite, mais sans pour autant être systématiquement arrêtée. Car les gens ont toujours besoin d’acquérir des produits de première nécessité.

1. La santé 

L’arrivée de la pandémie du coronavirus a démontré à quel point nos systèmes de santé sont plutôt fragiles. Face à la circulation rapide du virus, le nombre de malades évoluant de façon exponentielle, les hôpitaux se sont très vite retrouvés submergés. Les professionnels de santé se débattent du mieux qu’ils peuvent, mais il est indéniable que le nouveau coronavirus a grandement impacté la santé plus que tout autre secteur. Ici, il s’agit d’un impact non pas par ralentissement, mais par surcharge.

Cliquez pour commenter
S'abonner
Me notifier des
guest
0 Commentaires
Inline Feedbacks
View all comments

ABONNEZ-VOUS À NOTRE NEWSLETTER

Publicité
Coronavirus dans le monde

ABONNEZ-VOUS À NOTRE NEWSLETTER

A La Une

Articles récents

Coronavirus en Algérie

Populaires

0
J'adorerais vos pensées, veuillez commenter.x
()
x