Connectez-vous avec nous

Actu

Dr Mohamed Maïz : « L’attitude de nos gouvernants est criminelle ! »

Kamel Lakhdar-Chaouche

Publié

le

Dr Mohamed Maïz

Le docteur Mohamed Maïz estime dans cet entretien à DzVID que les chiffres avancés par les autorités sanitaires concernant la propagation du coronavirus en Algérie ne reflètent aucunement la réalité qui serait plus inquiétante.

DzVID : Les chiffres officiels concernant la pandémie du coronavirus en Algérie sont-ils proches de la réalité ?

Dr Mohamed Maïz : Il est plus qu’évident que les autorités, soit qu’elles cachent la réalité du nombre de personnes atteintes du Covid 19, soit qu’elles sont incapables de tester tous les cas. Les capacités du seul centre de dépistage ne peut aller au-delà d’une centaine de tests avec un délai pour les résultats qui dépasse les 24h. Dans tous les cas, la situation est beaucoup plus grave que ce que les autorités annoncent.

Lire : Coronavirus : l’Algérie doit se préparer au pire, selon le ministre de la Santé

A titre d’exemple, dans le meilleur des cas, la mortalité de ce virus est de 2% ; or, si nous prenons en compte ce que la cellule de suivi nous annonce, c’est-à-dire 15 décès, cela nous donne un nombre d’environ 750 atteints du Covid19. Mais à mon avis, le nombre est plus important. Pourquoi nous cache-t-on la réalité des chiffres ? Pour ne pas nous effrayer, c’est irresponsable et inconscient. C’est ce qui a amené à ce que des citoyens ne prennent pas la mesure de la gravité du phénomène et c’est ce qui compliquera d’avantage la situation.

Le  personnel médical algérien se plaint manque de moyens matériels. La grève observée par le personnel de l’hôpital de Frantz-Fanon n’annonce-t-elle pas une crise sanitaire éminente ?

Dr Mohamed Maïz : Le personnel médical, comme la Protection civile, les Samu, enfin toute la chaîne du personnel en contact avec les citoyens sont les premiers qui doivent être protégés et avoir tous les moyens de protection.

Lire : Coronavirus en Algérie : grand malaise à l’hôpital de Blida

Or, il se trouve que beaucoup d’hôpitaux ne sont pas munis de manière satisfaisante et en quantité de masques de type FFP2, de gants, de blouses jetables et autres moyens de protections. Il ne faut pas oublier que ce personnel a une famille qu’il doit aussi protéger en se protégeant lui-même.

Quelles sont les mesures salutaires que les autorités doivent prendre en urgence ?

Dr Mohamed Maïz : Ce qui me fait rager c’est que les autorités et à leur tête le président de la République, le ministre de la Santé et leurs conseillers ont mis et mettent beaucoup de temps pour réagir efficacement pour au moins ralentir la propagation de ce virus.

Lire : URGENT. Coronavirus à Tizi-Ouzou : le témoignage glaçant du maire de Timizart

En prenant en compte ce qui se passe en Italie, en Espagne ou en France pour ne citer que ces pays qui sont de loin mieux équipés que nous et qui ont un système sanitaire plus performant et qui se retrouvent dépassés par l’ampleur de la catastrophe, l’attitude de nos gouvernants, je le dis son ambages, est criminelle. Le stade zéro chez nous au vu de notre système de santé équivaut au stade 3 ailleurs.

Pensez-vous que les autorités ont tardé à prendre les bonnes décisions ?

Dr Mohamed Maïz : Pourquoi avoir attendu tout ce temps pour décider de la fermeture des écoles, l’arrêt des transports aériens, terrestres et maritimes, ainsi que les autres mesures ? Ne fallait-il pas, immédiatement après les premiers cas, confiner la wilaya de Blida ? Ne fallait-il pas prendre des mesures plus contraignantes pour protéger la santé des citoyens ?

Lire : Coronavirus en Algérie : y aura-t-il oui ou non « confinement » ?

Aujourd’hui, comme nous sommes arrivés au stade 3, la mesure du confinement totale est la seule mesure à prendre si nous ne voulons que nos morts aillent se compter par milliers.

L’Etat ne doit-il pas sanctionner tous les imams et religieux qui se lancent dans des fatwas pour remettre en cause la fermeture des moquées du fait de la pandémie qui se propagent à travers le territoire national avec ses lots de victimes ?

Dr Mohamed Maïz : Avant de sanctionner ces imams pour leur « imbécillité » et inconscience , il faudrait commencer par sanctionner le ministre de la Santé ainsi que celui des Affaires religieuses pour avoir, dès le début, fui leurs responsabilités en consultant les imams pour une fatwa, pour avoir annoncé, comble du ridicule, qu’on pouvait prier dans les mosquée en abrégeant le temps de prière et en demandant aux femmes, aux enfants et aux personnes âgées de ne pas s’y rendre.

Lire : Malika Benarab-Attou : « A quand le confinement total et le dépistage massif du coronavirus en Algérie ? »

Alors que le problème est purement médical, on consulte les imams !? cela est une irresponsabilité du président et de son staff, cela s’appelle tout bonnement une non-assistance à peuple en danger de mort.

Que pensez-vous de la communication officielle concernant la pandémie du coronavirus ?

Dr Mohamed Maïz : Les autorités à tous les niveaux de la hiérarchie ont péché non pas par de la désinformation, car ils ne pouvaient pas, vu que les Algériens sont connectés avec le monde et savent tout ce qui se passe, mais bien plus, par le mensonge. Le mensonge sur les capacités de notre système de santé, le mensonge sur le nombre d’infectés, le mensonge sur le nombre de morts, etc.

N’est-il pas temps à l’Algérie de faire appel à l’aide matériel et humaine de ses partenaires internationaux, comme la Chine et le Cuba, pour mieux faire face à l’épidémie de coronavirus ?

Dr Mohamed Maïz : Oui, l’exemple de la Chine qui a su prendre en charge et protéger sa population, par des mesures exceptionnelles en matière de prise en charge, de confinement est un exemple pour le monde entier.

D’ailleurs, des équipes médicales sont arrivées en Italie pour apporter aide et assistance pour ce pays et son peuple qui, comme l’a déclaré son Premier ministre, il ne leur restait que Dieu pour les sauver, malgré que l’Italie a un système sanitaire des plus performants en Europe. Bien sûr, toute aide d’où qu’elle vienne en hommes ou en matériels sera la bienvenue, parce que ce qui nous attend est terrible.

Entretien réalisé par Kamel Lakhdar-Chaouche

4 Commentaires
S'abonner
Me notifier des
guest
4 Commentaires
plus anciens
plus récents plus de votes
Inline Feedbacks
View all comments
goutti
goutti
5 mois plus tôt

Pourquoi toujours demander de l’aide aux autres , pourquoi ne pas demander gentillement à tous ceux qui ont été incarcérés de nous rendre la totalité des fonds détournés et par tous les moyens, et sans prendre de gents.

Izou
Izou
5 mois plus tôt

Et dire que vous êtes « medecin » ? Supposons que vous êtes ministre de la santé. Vous auriez fait quoi ? Tout juste employer les moyens existants ! Alors pour dénigrer un exécutif qui a hérité d’une situation des plus catastrophiques ! Au lieu d’aider à calmer les esprits en bon conseils vous faites dans l’alarmisme sûrement pas pour éveiller les consciences mais bien pour nuire à vos confrères en fonction et aux responsables qui ne sont que des êtres humains eux-mêmes exposés. Enfin, prions ALLAH le tout-puissant de nous assister, gouvernants et gouvernés pour nous en sortir victorieux face à… Lire plus »

Maiz
5 mois plus tôt
Reply to  Izou

Mr Izou , c’est parce que je suis médecin que je tire la sonnette d’alarme et dire les vérités pour que le peuple Algérien puisse prendre conscience du danger qui le guette , mais aussi dire à nos gouvernants que ce n’est pas en cachant la vérité qu’ils nous rendent service .comme vous le savez notre système sanitaire n’est pas en mesure d’endiguer un afflux important d’atteint de cette infection , ce qui était important pour le pouvoir c’etait de prendre tres tot une mesure de confinement qui reste la seule façon d’attenuer ce mal; or ce qui n’a pas… Lire plus »

fat
fat
5 mois plus tôt

@Izou, certe il n’y pas de moyen mais décider un confinement bien avant et avoir le courage de donner les vrais statistique pour que les gens prenne leur précautions ne demande pas beaucoup de moyens. En ce moment il faut mettre de coté la politique et laisser le terrain aux spécialiste dans le domaine tel que les médecins et les politiques devraient se contenter de contacter les fournisseurs de tout pays (avant qu’ils ne trouvent rien) pour acheter les moyens médicaux nécessaire pour faire face à cette situation

ABONNEZ-VOUS À NOTRE NEWSLETTER

Publicité
Coronavirus dans le monde

ABONNEZ-VOUS À NOTRE NEWSLETTER

A La Une

Articles récents

Coronavirus en Algérie

Populaires

4
0
J'adorerais vos pensées, veuillez commenter.x
()
x