Connectez-vous avec nous

Actu

Coronavirus en Algérie : grand malaise à l’hôpital de Blida

La Rédaction

Publié

le

Hôpital Frantz-Fanon de Blida coronavirus

Le Pr Bessedik Khedidja, chef de service de psychiatrie adulte à l’hôpital Frantz-Fanon de Blida, a livré hier un véritable réquisitoire contre l’Etat algérien qu’elle accuse de non assistance à peuple en danger en ces temps de coronavirus.

Le réquisitoire de cette responsable de service de l’hôpital de Blida, publié ce samdi 21 mars sur les réseaux sociaux, ne fait que corroborer le témoignage glaçant du maire de Timizart dans la wilaya de Tizi qui notait l’absence de l’Etat suite au décès d’une dame atteinte du coronavirus. Document

Lire : URGENT. Coronavirus à Tizi-Ouzou : le témoignage glaçant du maire de Timizart

« Hier soir, et pendant 7 heures de temps, le personnel paramédical du service de réanimation de l’hôpital Frantz-Fanon de Blida a fait grève car ils n’avaient aucun moyen de protection : ni bavettes, ni gants, ni gel, ni solution hydro-alcoolique, ni blouse jetable… Rien, absolument rien !

Du coup, les malades en isolement sont restés seuls et sans surveillance, ni assistance, pendant 7 heures de temps ! Le comportement des infirmiers est légitime et je les soutiens et je leur donne raison. Eux aussi, ils ont une famille et des enfants qui les attendent une fois rentrés du travail !

Lire : Malika Benarab-Attou : « A quand le confinement total et le dépistage massif du coronavirus en Algérie ? »

Où est l’Etat algérien ? Où est le ministère de la santé ? Où est le directeur de la santé de la wilaya de Blida ? Où sont les 50 millions de bavettes monsieur le Président ?

Le résultat, c’est 3 décès ce matin, non déclarés sur les statistiques et les médias, complices avec le système algérien, font croire au peuple que la situation est maîtrisable !

L’Institut Pasteur ne peut pas faire plus de 60 tests par jour et, pire encore, les résultats apparaissent tardivement, une fois les personnes décédées ; sans parler des faux négatifs ! Des milliers de porteurs sains circulent dans la nature…

Lire : Coronavirus en Algérie : y aura-t-il oui ou non « confinement » ?

Monsieur le Président, c’est nous qui sommes face au danger, c’est inadmissible de voir les gens mourir sans pouvoir les sauver !

Monsieur le Président, le peuple algérien est sous votre entière responsabilité, et demain vous aurez des comptes à rendre à Dieu !

C’est de l’homicide volontaire sous un autre angle, l’Etat algérien est en train d’assassiner son peuple au lieu d’essayer de le sauver ! »

Pr Bessedik Khedidja
Chef de service de psychiatrie adulte à l’hôpital Frantz-Fanon de Blida

3 Commentaires
S'abonner
Me notifier des
guest
3 Commentaires
plus anciens
plus récents plus de votes
Inline Feedbacks
View all comments
Abdelghani Tabet Aoul
Abdelghani Tabet Aoul
4 mois plus tôt

Le résultat de la culture de la médiocrité, partout et particulièrement dans la gestion de la santé depuis les années 80 surtout. Des illettrés et très souvant nocifs qui commandent des docteurs et professeurs. Le malheur comme partout c’est qu’ils se considèrent comme la crème de la société et qu’ils n’arrivent même pas à s’imaginer qu’il y a des algériens qui savent mieux et qui sans complexe peuvent agir sur la scène internationale même.

Mellah hocine
Mellah hocine
4 mois plus tôt

Lorsque l’État dans toute sa composante, est absent , il ne peut qu’engendrer des déperditions de pouvoir et des négligences. Pour pouvoir entretenir ces négligences , on nomme des incompétents partout dans toutes les Directions , qu’elles soient de l’éducation ou de la santé – deux secteurs touchant directement à la population- pour avalir directement le citoyen. Certains me diront que la politique ne doit pas s’interférer , mais le drame est là. Jonction faite avec un malaise généralisé qui engendra le hirak en Février 2019, « yetnahaw gaa  » reste le slogan majeur. Oui tous ces incompétents « yetnahaw  » pour… Lire plus »

Bydz
Bydz
4 mois plus tôt

Y’en a mare des bobards, si ce que vous dites est juste, pourquoi vous ne l’appuyez pas avec des preuves de cas concrets!?
Si vous pensez vraiment etre en connaissance de cause , au rans de professeur que vous etes , ben il est est de votre devoir d’allez juqu’au bout est proferer des propos plutots tangibles est consolidés. Sinon on comprendra que ce n’est que des alegations journalistiques à l’algerienne.
Bonne nuit.

ABONNEZ-VOUS À NOTRE NEWSLETTER

Publicité
Coronavirus dans le monde

ABONNEZ-VOUS À NOTRE NEWSLETTER

A La Une

Articles récents

Coronavirus en Algérie

Populaires

3
0
J'adorerais vos pensées, veuillez commenter.x
()
x