Connectez-vous avec nous

Actu

Coronavirus en Algérie : les nouvelles mesures entrent en vigueur cette nuit

La Rédaction

Publié

le

Tebboune coronavirus Algérie

Les nouvelles mesures de lutte contre la propagation du coronavirus en Algérie prises par le président Tebboune entreront en vigueur dès cette nuit.

Cette série de nouvelles mesures de lutte contre la propagation du coronavirus en Algérie, annoncée par le président Tebboune, s’étalera jusqu’au 4 avril et elle sera soit levée, soit prolongée en fonction des nouvelles donnes et l’évolution de la situation.

Lire : Coronavirus en Algérie : les nouvelles décisions de Tebboune

Le président Tebboune a en effet décidé de « la suspension de tous les moyens de transport en commun publics et privés à l’intérieur des villes et inter-wilayas ainsi que le trafic ferroviaire, la démobilisation de 50% des employés et le maintien des employés des services vitaux nécessaires, avec maintien des salaires et la démobilisation des femmes travailleuses ayant des enfants en bas âge ».

Un décret devra être promulgué par le Premier ministre pour définir les catégories concernées par la démobilisation.

Lire : Malika Benarab-Attou : « A quand le confinement total et le dépistage massif du coronavirus en Algérie ? »

Le président Tebboune a également ordonné « la fermeture temporaire des cafés et restaurants dans les grandes villes » et « la régulation du marché pour lutter contre les pénuries en assurant la disponibilité de tous les produits alimentaires de première nécessité ».

Concernant ce dernier point, le Président a chargé le ministère de l’Intérieur, des Collectivités locales et de l’Aménagement du territoire de guetter, en coordination avec les ministères du Commerce et de l’Agriculture, « les spéculateurs et de prendre les mesures nécessaires à leur encontre, dont la mise sous scellés de leurs entrepôts et locaux et leur signalement à travers les médias avant de les déférer à la justice ».

Lire : URGENT. Coronavirus à Tizi-Ouzou : le témoignage glaçant du maire de Timizart

Autre décision prise par le président de la République pour freiner la propagation de ce virus notamment dans d’autres villes du pays est de « doter l’actuelle commission de vigilance et de suivi au ministère de la Santé, de la Population et de la Réforme hospitalière d’un comité scientifique de suivi de l’évolution de la pandémie du Coronavirus (COVID-19) ».

Ce comité, dont le porte-parole officiel nommé par le président Tebboune est l’épidémiologiste Pr. Djamel Fourar, Directeur général de la prévention au ministère de la santé, sera composé d' »éminents médecins spécialistes à travers tout le territoire national sous la supervision du ministre de la Santé, de la Population et de la Réforme hospitalière, et dont la tâche consistera à suivre l’évolution de la pandémie et à en informer l’opinion publique quotidiennement et de manière régulière ».

Lire : Coronavirus en Algérie : y aura-t-il oui ou non « confinement » ?

Le ministère des Finances a été chargé, quant à lui, à l’effet de faciliter « les mesures de dédouanement des produits alimentaires importés et d’accélérer les procédures bancaires y afférentes en fonction de la situation exceptionnelle que traverse le pays ».

Le président de la République a insisté, à nouveau, faut-il le rappeler, sur « le sens élevé de responsabilité dont tout un chacun doit faire preuve, notamment les médias ».

Il a également souligné la possibilité de recourir « aux moyens de l’Armée nationale populaire, capable d’apporter son aide à travers des hôpitaux de campagne et des capacités humaines telles que les médecins, spécialistes, corps paramédical et ambulances ».

2 Commentaires
S'abonner
Me notifier des
guest
2 Commentaires
plus anciens
plus récents plus de votes
Inline Feedbacks
View all comments
Mellah hocine
Mellah hocine
2 mois plus tôt

Quoi de mieux qu’un gouvernement restreint , d’urgence national , au lieu de cet effectif ministériel pléthorique , pour faire face à ces problèmes majeurs : chute des prix du pétrole, épidémie du corona virus. Chez nous les passerelles de travail entre différents ministères n’existent pas , chacun cherche à se couvrir pour élaguer les problèmes à l’autre. Monsieur Tebboun , sachez qu’entre votre discours et le terrain , il existe un abîme. Ils ont beau prendre des mesures qui ne sont que des mesures tes, l’Algérien ne peut que se prendre en charge. Cessez de nous ramener ce virus… Lire plus »

Fella Abderrahmane
Fella Abderrahmane
2 mois plus tôt

bonjour, on perd du temps et va doit a une catastrophe impardonnable, il faut appeler un confinement total et pour tout le monde de suite avec arret les frontières, a suoi sert de fermer un cafétetia ou restaurant … qui contient 5, 10 personnes alors qu’il ya des usines privés qui emploit 500, 1000, 3000, voir 6000 personnes continus de travailler!!! que l’État assumes ces résponsabilité en indemnisant les entreprise et les salariers et annule les impots jusqu’à nouvelle ordre, c’est comme ca qu’elle va en finir avec le virus et minimiser les dégâts des entreprises. sinon y’aura des millions… Lire plus »

ABONNEZ-VOUS À NOTRE NEWSLETTER

Publicité
Coronavirus dans le monde

ABONNEZ-VOUS À NOTRE NEWSLETTER

A La Une

Articles récents

Coronavirus en Algérie

Populaires

2
0
J'adorerais vos pensées, veuillez commenter.x
()
x