Connectez-vous avec nous

Mémoire

Les sites « patrimoine mondial de l’Unesco » les plus impressionnants d’Algérie

La Rédaction

Publié

le

Peu de voyageurs arrivent en Algérie en connaissant la richesse de son passé. De la capitale aux régions et villes environnantes, les lieux d’intérêt sont pourtant infinis même si les Algériens eux-mêmes semblent parfois l’oublier.

L’Algérie abrite sept superbes sites inscrits au patrimoine mondial de l’UNESCO qui valent absolument le détour.

Casbah d’Alger

Alger peut être souvent négligée par les voyageurs, mais cela ne la rend pas moins fascinante. Comme Ferrara vivant dans l’ombre de Venise et telle Marbella cachant des trésors lorsque l’on sort des sentiers battus, Alger sait aussi surprendre ses visiteurs. La ville mêle parfaitement la grandeur française à la folie néo-mauresque et abrite une architecture art-déco ludique et exubérante. Pour couronner le tout, elle abrite une casbah légendaire décrite par Le Corbusier comme « un chef-d’œuvre d’architecture et d’urbanisme ». La casbah est de loin un des endroits les plus fascinants d’Alger avec ses labyrinthes mythiques et ses nombreuses maisons à flanc de colline.

Ghardaïa et Beni Isguen

Vue sur l’envoûtante ville de Beni Isguen. Photo : Mickaël T. / CC BY 2.0

À un peu plus d’une heure en avion d’Alger, trépidante, Ghardaïa est une charmante ville saharienne, au sud de l’Algérie, reconnue comme site du patrimoine mondial de l’UNESCO dans la vallée du M’zab. Si vous voulez faire une visite incontournable, rendez-vous dans la fascinante ville fortifiée appelée Beni Isguen, où les femmes ne portent que du blanc. Les autres points forts incluent la surnommée « mosquée à quatre doigts », la place du marché, l’ancien cœur de Ghardaïa, les tombes des chefs religieux locaux et enfin une ferme de dattes, qui dispose d’un système d’irrigation traditionnel complexe. Il n’y a pas de meilleur exemple d’ingénierie démocratique.

Djemila

Lorsque même l’UNESCO se réfère à Djemila comme l’une des ruines romaines les plus spectaculaires en Algérie et au monde, il ne fait aucun doute que c’est un endroit à couper le souffle. Situé dans les montagnes proches de Sétif, Djemila est certainement l’un des sites nord-africains les plus monumentaux. Il abrite l’ancienne Cuicul avec ses impressionnantes ruelles à ornières, ses deux forums et ses églises, maisons et temples élaborés. À ne pas manquer également, le musée de Djemila, dont les murs sont recouverts de superbes mosaïques.

Tipasa

La légendaire ville de Tipasa et ses nombreuses ruines. Photo : Jean-Pierre Dalbéra / CC BY 2.0

Qui ne rêverait pas de tranquillité parmi de beaux palmiers en se promenant le long de la mer Méditerranée ? Tipasa est un endroit qui a même inspiré Albert Camus dans ses ouvrages. Pour les amateurs d’antiquité, il y a beaucoup à voir, du phénicien au paléochrétien, en passant par les ruines romaines et byzantines. Et ce n’est pas tout. On y trouve aussi un mausolée mauritanien, une ancienne basilique et l’édifice chrétien le plus colossal de la région.

Timgad

Si vous pensiez qu’il n’y avait pas d’autre ville semblable à Pompéi, vous serez surpris d’apprendre que Timgad est en fait le Pompéi d’Afrique. Construit vers 100 après J-C sous l’empereur Trajan pour se protéger des perturbateurs berbères, c’est un chef-d’œuvre de l’urbanisme romain. Aujourd’hui encore, après des siècles, cette ville coloniale des monts Aurès symbolise encore l’incarnation du plan quadrillé : un élément-clé de l’urbanisme sous les Romains.

Beni Hammad

Les splendides ruines de Beni Hammad. Photo: Habib kaki / CC0

Beni Hammad abrite les ruines de la première capitale à être construite sous le règne des émirs Hammamid en 1007. La ville a malheureusement été démolie en 1152. Cependant, jusqu’à aujourd’hui, ce site montagneux magnifique offre l’une des images les plus authentiques de la fortification musulmane. En plus d’être un complexe colossal fascinant de la civilisation islamique, il est également l’un des plus précisément datés. La mosquée, avec sa grande salle de prière à 13 allées, est la plus grande mosquée d’Algérie après Mansourah. Son minaret est également le deuxième plus ancien. Ce site, qui était sûrement d’une grande splendeur à l’époque, est un puissant reflet de la civilisation Hammad, de l’architecture traditionnelle et de la culture régionale de nombreux palais.

Djanet et le Tassili

Situé dans le sud-est de l’Algérie dans la région montagneuse du Tassili limitrophe du Niger, Djanet est un site remarquable rendu célèbre pour ses imposantes dunes de sable, ses vieux ksars, ses canyons à parois abruptes, ses oasis, ses sources naturelles, ses palmeraies et bien plus encore. La région dans laquelle il se trouve est tout aussi étonnante. Signifiant « plateau des rivières » en arabe, le Tassili est un musée en plein air avec plus de 15000 peintures rupestres fascinantes et sculptures rupestres qui représentent des animaux préhistoriques tels que des girafes, des crocodiles et du bétail.

Il existe de nombreux autres sites passionnants en Algérie, qui mériteraient d’être mieux connus et appréciés des Algériens comme des touristes.

1 Commentaire
S'abonner
Me notifier des
guest
1 Commentaire
plus anciens
plus récents plus de votes
Inline Feedbacks
View all comments
Mellah hocine
Mellah hocine
6 mois plus tôt

Autant de sites merveilleux inscrit au patrimoine de l’UNESCO , malheureusement laissés à l’abandon par nos gouvernants qui n’accordent aucun intérêt à la hauteur de leur renommée. A bien voir ces sites, L’histoire de notre pays va au delà de ce costume qu’on veut lui taille à savoir PAYS ARABE.
Qui a t il d’Arabe dans tous ces sites ? La profondeur de l’existence collective est bien liée à chacun de ces sites merveilleux.

ABONNEZ-VOUS À NOTRE NEWSLETTER

Publicité
Coronavirus dans le monde

ABONNEZ-VOUS À NOTRE NEWSLETTER

A La Une

Articles récents

Coronavirus en Algérie

Populaires

1
0
J'adorerais vos pensées, veuillez commenter.x
()
x