Connectez-vous avec nous

Actu

Procès de l’ex-DGSN Abdelghani Hamel : le défilé des ex-walis

La Rédaction

Publié

le

Ex-DGSN Abdelghani Hamel

Le procès de l’ancien DGSN Abdelghani Hamel et de certains membres de sa famille s’est poursuivi, dimanche 15 mars, au tribunal de Sidi M’hamed à Alger, avec le défilé des ex-walis.

Les anciens walis d’Oran, de Tlemcen et de Tipasa ont été auditionnés ce dimanche au Tribunal de Sidi M’hamed dans le cadre du procès sur l’empire de l’ex-DGSN Abdelghani Hamel et sa petite famille.

Lire : Ouvertue du procès de l’ex-DGSN Abdelghani Hamel et ses fils

Le tribunal a auditionné l’ex-directeur des domaines de Tipasa, Bouamrane, qui a nié tous les faits qui lui sont reprochés, soulignant avoir subi des « pressions » entre 2016 et 2017 par certains « détenteurs du pouvoir », citant parmi eux le directeur de la sûreté de wilaya à l’époque. Il a indiqué avoir déposé 10 plaintes contre le wali de Tipasa et les directeurs de l’organisation et de l’Industrie en cette période.

L’accusé Hmirat Djelloul, Chef du service technique à l’Agence foncière d’Alger, a rejeté les chefs d’accusation qui lui sont assignés, précisant que l’ancien wali d’Alger, Abdelkader Zoukh « lui avait interdit d’engager des mesures judiciaires contre les enfants de Hamel pour des dépassements inhérents au non-paiement de redevances et des frais d’aménagement ».

Lire aussi : L’ex-DGSN Hamel et des membres de sa famille devant le juge

L’accusé Chenine Nacer, cadre à la direction des domaines de l’Etat de la wilaya d’Alger, a nié lui aussi les faits qui lui sont reprochés, au moment où le promoteur immobilier Bali a reconnu l’émission d’une attestation de travail en faveur de la fille de l’ancien DGSN, Chahinez.

Auditionné en tant qu’ancien wali d’Oran, Abdelmalek Boudiaf a déclaré avoir « cédé deux biens immobiliers aux enfants de Hamel dans les communes de Tafraoui et El Kerma dans le cadre de la loi », soulignant que sa relation avec le principal accusé, Abdelghani Hamel, était « professionnelle ».

L’ancien wali d’Oran, Abdelghani Zaalane, a déclaré lui aussi avoir donné une assiette foncière à Hamel Amiar, arguant avoir recouru « à la réduction de la superficie de ce bien immobilier car il s’agissait d’une voie publique ». L’accusé Zaalane a nié toute relation avec Hamel et sa famille.

L’ancien wali de Tlemcen, Zoubir Bensebane, a reconnu avoir octroyé une assiette foncière au fils de Hamel pour « la réalisation d’un projet de raffinerie d’huile d’olive ».

L’ex-wali de Tipasa, Ghellaï Moussa, a quant à lui reconnu « avoir redonné un contrat de concession à la société des enfants de Hamel malgré le refus du tribunal administratif, suite à une correspondance qu’il avait reçue à l’époque de la part du ministre de l’Intérieur qui  appliquait une correspondance du Premier ministre, niant avoir entretenu une quelconque relation avec le principal accusé et ses enfants ».

5 Commentaires

5
Poster un Commentaire

avatar
4 Fils de commentaires
1 Réponses au fil
0 Les abonnés
 
Commentaire le plus réagi
Fil de commentaire le plus chaud
4 Commenter les auteurs
CosmopoliteBen HillelMellah hocineIzou Commentaires récents des auteurs
  S'abonner  
plus récents plus anciens plus de votes
Me notifier des
Izou
Invité

On ne peut que dire, le charognards s’affolent ! Ils doivent être traités comme des gibiers de potence ! Ils étaient tous de connivence et s’appliquaient la devise de SERVICE SERVICE sur le dos du citoyen lambda ! Ils se sont sucrés et sur le dos de l’état et au détriment du peuple !

Mellah hocine
Invité
Mellah hocine

Ce peuple continue de broyer son pain noir. Les charognards subsistent bel et bien , mais jusqu’a quand ? Le défilé continue et continuera.

Ben Hillel
Invité

Le pays, ses institutions, ses Ministères, ses Wilayas, sa Justice, son Economie, Ses Banques, ses Douanes, ses Fonciers Agricoles, son Fisc Son Commerce Extérieur de l’Import-Import doivent etres assainis, et nettoyés Des Barons, des Gros Bonnets, des clans,des réseaux affairistes corrompus,des opportunistes Des magouilleurs, et des prédateurs,qui s’activent, et qui sévissent, encore, Menant le pays à la faillite, à l’incurie, à la moquerie, et à la risée du monde entier (1999-2019), par un système rentier affairiste, corrompu, incompétent, et parasitaire – Un pays riche – Dirigeants, et responsable corrompus, incompétents, et véreux – Economie en faillite, à l’arret – Peuple… Lire plus »

Ben Hillel
Invité

Une classe parasitaire de prédateurs corrupteurs-corrompus, et véreux Qui ont fait main basse sur les meilleurs fonciers agricoles Terres agricoles, et plaines agricoles algériennes très fertiles, arrachées, et détournées Illégalement, aux bénéfices de barons protégés, de puissants, et de mafieux Domaines, et terres agricoles fertiles, et riches,autrefois productrices, et exportatrices De fruits, et de légumes défigurées, et travesties, par les Mafias des fonciers agricoles Et les Mafias de l’immobilier, et des constructions sauvages La disparition progressive des agriculteurs, et des domaines, et des terres agricoles Pour laisser place, à l’exode rurale, les désoeuvrés, les déracinés, les indus Les fléaux sociaux… Lire plus »

Cosmopolite
Invité
Cosmopolite

Il faut frapper fort, très fort. Il faut que la peur s’installe au cœur de ces familles voleuses.
Il y en a beaucoup mais en continuant à saper les fondements de ce qui fait leurs empires, la pyramide finira par s’écrouler.
Ces idiots ne savent pas être heureux avec peu. il leur faut plus ,toujours plus.
Bien mal acquis ne profite jamais.
On attend la suite, c’est de cette manière qu’on rétablisse la confiance.

ABONNEZ-VOUS À NOTRE NEWSLETTER

Publicité
Coronavirus dans le monde

ABONNEZ-VOUS À NOTRE NEWSLETTER

A La Une

Articles récents

Coronavirus en Algérie

Populaires