Connectez-vous avec nous

Actu

Hirak au temps du Coronavirus : se poser les bonnes questions

Publié

le

Hirak coronavirus auto-organisation

À Madrid, c’est l’état d’urgence. À New York, c’est l’état d’urgence. À Calgary, c’est l’état d’urgence. Dans plusieurs autres endroits au monde, c’est l’état d’urgence ou c’est en passe d’être décrété. 

L’état d’urgence, c’est un ensemble de mesures qui permettent à un gouvernement de restreindre des libertés fondamentales comme la liberté d’expression et la liberté de circulation. 

En Algérie, le pouvoir veut mettre fin au Hirak, c’est un secret de polichinelle, mais on peut s’interroger sur les raisons qui expliquent le fait qu’il n’interdise pas encore les manifestations alors qu’il a décidé de fermer les écoles et les universités.

Lire : Alerte : 54 cas de coronavirus en Algérie !

S’il interdit tout de suite les rassemblements et les marches et que la population obtempère, le Hirak, civilisé et pacifique tel qu’il le démontre depuis plus d’un an, pourra reprendre dès qu’on sortira de la crise du Coronavirus. 

S’il attend que la panique s’installe, que le nombre de personnes infectées augmente de façon importante qu’il puisse pointer du doigt le Hirak et son « irresponsabilité », là il aurait plus de chances de parvenir à mettre fin au Hirak.

Lire : Djamel Zenati : Pour une grève générale tous les mardis

Le Hirak est devant un nouveau défi à surmonter, celui de survivre à la suspension des marches populaires qui paraît inévitable. 

La question est de savoir s’il va attendre que l’état d’urgence soit décrété pour rentrer à la maison avec le sentiment de n’avoir rien fait en tant que mouvement pour contrer la propagation du virus ou de prendre l’initiative en tant que mouvement, d’annoncer une pause des marches et leur remplacement par des actions alternatives qui ne mettent pas en péril la santé des personnes. Une série de propositions d’actions ont été faites. Cela présenterait l’avantage pour le Hirak de garder la main. 

En fait, c’est la réponse à cette question qui déterminera surtout l’avenir du Hirak, ce mouvement qui a émerveillé le monde entier par son pacifisme, son civisme et son endurance.

Rabah Moulla

Cliquez pour commenter
S'abonner
Me notifier des
guest
0 Commentaires
Inline Feedbacks
View all comments

ABONNEZ-VOUS À NOTRE NEWSLETTER

Publicité

ABONNEZ-VOUS À NOTRE NEWSLETTER

A La Une

Articles récents

Coronavirus en Algérie

Populaires

0
J'adorerais vos pensées, veuillez commenter.x
()
x