Connectez-vous avec nous

Actu

CA Bordj Bou Arréridj – ES Sétif : violences et responsabilité de la FAF

Publié

le

Le derby à haut risque des Hauts-Plateaux, opposant le CA Bordj Bou Arréridj à son rival l’ES Sétif, a été marqué par des violences inouïes et sous une faible présence du dispositif de sécurité, à cause de la mauvaise programmation de la FAF. 

De graves violences ont émaillé la rencontre entre Bordj Bou Arréridj et l’E Sétif et la faute en incombe à la FAF qui n’a pas tenu compte dans sa programmation de la dangerosité d’un tel derby.

Lire : Le CIO nomme Salima Souakri « Femme africaine de l’année »

La commission d’organisation de la coupe d’Algérie relevant de la Fédération algérienne de football (FAF) avait opté pour le déroulement de ce derby classé à haut risque dans la journée du mardi 10 mars, au moment où les unités d’anti-émeutes étaient mobilisées pour « gérer démocratiquement » les manifestations estudiantines qui se tiennent le même jour.

Dans un stade à guichet fermé, en présence d’une foule record due au déplacement en masse des supporteurs adverses, les responsables de la Fédération algérienne ont imposé à travers leur décision une charge difficile à maîtriser pour les services de sécurité qui étaient en manque flagrant de renforts.

En effet, le match qui s’est tenu à Bordj Bou Arreridj, entre l’équipe locale et son homologue sétifien, pour le compte des quarts de finale de la coupe d’Algérie, ne s’est pas achevé sans conséquence, causant au passage, des incendies et des agressions par centaine dont plusieurs blessés graves, ainsi que des dégâts matériels considérables.

Et pour cause, la rencontre avait coïncidé avec le déploiement des unités d’anti-émeutes dans les wilayas voisines (Bouira, Béjaïa, Alger et autres), ce qui a permis aux quelques pseudos-supporters de semer impunément le désordre pendant et à la fin de la rencontre.

Reste le plus étonnant, puisque, le ministère de la Jeunesse et du Sport, vient de rendre public un communiqué qui condamne ces violences, tout en pointant du doigt le comportement des jeunes agités, mais sans pour autant, sanctionner la mauvaise décision de la commission d’organisation de la Coupe d’Algérie.

A. B.

1 Commentaire
S'abonner
Me notifier des
guest
1 Commentaire
plus anciens
plus récents plus de votes
Inline Feedbacks
View all comments
Ben
Ben
7 mois plus tôt

C’est vraiment dégoûtant et décevant en 2020 ont est très très loin de la civilisation du football !!! Après la fin de ces émeutes la question qui se pose comment la police a arrêté les supporter qui non rie a voir de ces dégâts !!! Innocent lorsque ils les ont trouvés devant la sortie du stade les ont embarqués pour rien !!! Or que les vrais voyous qui ont fait les dégâts sont partis sein et tranquille !! Qui cher messieurs services de sécurité ou sont vos preuves ??? Tel que les caméras fixe et mobiles de vos agents !!!!… Lire plus »

ABONNEZ-VOUS À NOTRE NEWSLETTER

Publicité
Coronavirus dans le monde

ABONNEZ-VOUS À NOTRE NEWSLETTER

A La Une

Articles récents

Coronavirus en Algérie

Populaires

1
0
J'adorerais vos pensées, veuillez commenter.x
()
x