Connectez-vous avec nous

Économie

Algérie : sait-on qu’ExxonMobil est un groupe voyou ?

Rabah Moulla

Publié

le

Algérie ExxonMobil groupe voyou

Les autorités algériennes savent-elles où elles mettent les pieds en autorisant l’association du groupe ExxonMobil dans le projet d’évaluation des hydrocarbures en Algérie avec l’agence Alnaft ?

Le régime déroule le tapis rouge en Algérie à ExxonMobil, une des plus importantes compagnies pétrolières au monde, qui continue à entretenir sa réputation de groupe voyou et anti-climat.

Lire : Alnaft associe ExxonMobil à l’évaluation des hydrocarbures !

Aux USA, la compagnie texane est poursuivie depuis des décennies par plusieurs États et villes et a été condamnée, dans nombre de procès, à payer des milliards de dollars d’amende pour sa responsabilité dans des catastrophes écologiques, des naufrages de pétroliers et de manquement à l’obligation d’agir pour la protection de l’environnement.

Lire aussi : Algérie : les entreprises américaines invitées à venir profiter de la loi sur les hydrocarbures

En Indonésie, même des accusations de meurtres et de pratique de la torture pèsent sur la compagnie qui dispute à Total, le statut de premier groupe étranger le plus influent en Algérie.

Voici quelques exemples non-exhaustifs de démêlés d’ExxonMobil avec la justice, durant les trente dernières années :

Le plus de DzVID : Gaïd Salah veut vendre le pays aux multinationales

1989 : Marée noire en Alaska lorsque son pétrolier Valdez a déversé 50000 tonnes de pétrole polluant plus de 1000 kms de côte et tuant des dizaines de milliers d’oiseaux et des centaines de loutres de mer. On lui avait reproché notamment le fait qu’elle n’avait pas agi rapidement face au déversement et qu’elle n’avait pas coopéré loyalement avec les autorités. Le pétrolier Valdez a depuis été réparé et rebaptisé SR-Mediterranean. On est tenté d’ajouter que c’est pour aller polluer une autre mer.

1989 : explosion à sa raffinerie de Bâton Rouge, en Louisiane

1990, un pipeline sous-marin fissuré de sa raffinerie Bayway (New Jersey) a déversé quelque 600 000 gallons de mazout dans une partie du port de New York

1996 : environ 2 000 gallons de pétrole brut se sont déversés dans le canal de Santa Barbara au large du sud de la Californie à partir d’une plate-forme pétrolière Exxon.

1998 : le ministère américain de la Justice poursuit Exxon USA pour violation du Clean Air Act (loi en matière de diminution du smog et de pollution de l’air) et exige près de 5 millions de dollars d’amendes.

2011 : En Indonésie, ExxonMobil est accusée par un groupe de villageois de meurtres, tortures et autres atrocités que ses agents de sécurité auraient commis entre 1999 et 2001 lors de mouvements de protestation.

2017 : deux chercheurs de l’Université Harvard publient un rapport accusant Exxon d’avoir induit le public en erreur sur les risques du changement climatique malgré ses propres recherches concluant à ces risques.

2016-2019 : l’État de New York qui accusait le géant pétrolier ExxonMobil d’avoir trompé les investisseurs (d’ExxonMobil) sur l’impact financier du changement climatique est débouté pour insuffisance des preuves mais l’enquête se poursuit.

2019 : L’État du Massachusetts, dépose à son tour une plainte, pour les mêmes motifs, accusant le groupe pétrolier américain d’avait sous-estimé l’impact des risques liés au changement climatique auprès de ses investisseurs.

D’autres incidents impliquant ExxonMobil et d’autres plaintes la visant existent mais cela ne suffit apparemment pas pour alerter le régime en Algérie sur les risques de lui permettre d’avoir pignon sur rue dans le Sahara. Pire, il la charge de faire l’inventaire des ressources énergétiques du pays.

Il est plus que jamais nécessaire que le Hirak se poursuive et s’intensifie pour se débarrasser du régime inféodé au néo-colonialisme et barrer la route aux nouveaux prédateurs.

Rabah Moulla

2 Commentaires
S'abonner
Me notifier des
guest
2 Commentaires
plus anciens
plus récents plus de votes
Inline Feedbacks
View all comments
Boukacem
Boukacem
6 mois plus tôt

C’est pourtant EXXON et TOTAL qui auraient repris les parts d’ANADARCO malgre le refus,alors, de feu Gaïd.les algeriens nayant pas pu faire jouer le droit de préemption.

Hirrak
Hirrak
6 mois plus tôt

Un président voyou, ramène un groupe voyou, même pas surpris

ABONNEZ-VOUS À NOTRE NEWSLETTER

Publicité
Coronavirus dans le monde

ABONNEZ-VOUS À NOTRE NEWSLETTER

A La Une

Articles récents

Coronavirus en Algérie

Populaires

2
0
J'adorerais vos pensées, veuillez commenter.x
()
x