Connectez-vous avec nous

Actu

Coronavirus : le nord de l’Italie mis en quarantaine

La Rédaction

Publié

le

Des millions d’habitants du nord de l’Italie ont été placés en quarantaine pour endiguer l’épidémie de coronavirus, selon un décret officiel signé dans la nuit de samedi à dimanche, 7 au 8 mars, par le chef du gouvernement italien, Giuseppe Conte.

Ce dernier a annoncé lui-même sur Twitter la signature de ce décret, qui limite étroitement, dès aujourd’hui 8 mars, les déplacements pour entrer et sortir d’une vaste zone dans le nord de l’Italie, allant de Milan, capitale économique du pays, à Venise, haut lieu du tourisme mondial, pour contenir la propagation du coronavirus.

A lire : Alerte : un patient atteint du coronavirus s’enfuit de l’hôpital de Boufarik !

Selon le texte de ce décret, publié sur le site du gouvernement, les déplacements dans cette zone devront être limités à « des impératifs professionnels dûment vérifiés et à des situations d’urgence, pour des raisons de santé ».

Toutes les manifestations culturelles, sportives ou religieuses sont interdites, et les discothèques, cinémas, théâtres, pubs, écoles de danse et autres lieux similaires devront également fermer leurs portes. Les stations de ski seront également fermées, dans une région qui en compte un grand nombre.

Toutes les écoles et universités seront fermées, ainsi que les musées. Les bars et restaurants pourront rester ouverts à condition de respecter la distance de sécurité d’au moins un mètre entre les clients. Cette disposition concerne également les lieux de culte qui restent ouverts, mais les cérémonies religieuses (mariage, baptême) sont interdites jusqu’à nouvel ordre.

Toute personne dont la contamination au coronavirus aura été confirmée sera obligatoirement assignée à résidence, selon ce texte.

Cette mesure draconienne, prise dans le pays le plus touché par l’épidémie, est sans précédent en Europe. Elle s’apparente à celle mise en place dans la province chinoise du Hubei d’où l’épidémie est partie en décembre. Outre la Lombardie, le décret gouvernemental concerne une partie de la Vénétie (région de Venise) et de l’Emilie-Romagne (région de Bologne), notamment les villes de Parme et Rimini, ainsi que l’est du Piémont (région de Turin).

Milan compte un peu moins de 1,4 million d’habitants, et dix millions de personnes vivent en Lombardie, poumon économique et industriel de la péninsule.

Cliquez pour commenter
S'abonner
Me notifier des
guest
0 Commentaires
Inline Feedbacks
View all comments

ABONNEZ-VOUS À NOTRE NEWSLETTER

Publicité
Coronavirus dans le monde

ABONNEZ-VOUS À NOTRE NEWSLETTER

A La Une

Articles récents

Coronavirus en Algérie

Populaires

0
J'adorerais vos pensées, veuillez commenter.x
()
x