Connectez-vous avec nous

Actu

Tighremt, le journal d’expression amazighe, interdit

Publié

le

journal Tiɣremt Tighremt interdit

Le pouvoir vient de frapper encore une fois contre la langue et la culture amazighes. Après l’interdiction du drapeau amazigh lors des marches hebdomadaires, le téléphone vient de sonner chez la Société d’impression algérienne (SIA) pour lui signifier l’interdiction d’imprimer le seul journal national d’expression amazighe, Tighremt, lancé il y a seulement 5 jours.

Comme il fallait s’y attendre, le pouvoir, de plus en plus allergique à la question berbère, vient d’interdire le journal d’expression amazighe, Tighremt, qui vient d’être lancé en Kabylie par un groupe de journalistes et de militants de la cause amazighe, a indiqué le quotidien sur sa page Facebook.

A lire : Le journal amazighophone Tiɣremt est né

Selon des journalistes de ce nouveau quotidien, cette décision arbitraire et anti-nationale est intervenue après que la direction du journal a refusé d’intégrer la graphie arabe dans la transcription des articles !

« Le téléphone a sonné et le journal a été interdit d’impression parce que nous avons catégoriquement refusé d’intégrer la graphie arabe dans le journal » a confié un journaliste de Tighremt.

Tighremt est un quotidien national d’expression kabyle et qui parait en graphie latine. Les caractères latins pour la transcription de taqvaylit est une question qui a été tranchée par l’Académie berbère dans les années 1970.

Le pouvoir n’a jamais admis les avancées réalisées par tamazight. Il a tout fait pour stopper cet élan y compris en favorisant le tifinagh, non pas dans l’optique de le développer mais dans l’optique de créer des divisions artificielles handicapantes.

Yidir Amrouche

4 Commentaires
S'abonner
Me notifier des
guest
4 Commentaires
plus anciens
plus récents plus de votes
Inline Feedbacks
View all comments
Mellah hocine
Mellah hocine
1 année plus tôt

L’expression Amazighe dans sa globalité , pourtant bien réelle, reste combattu par ce pouvoir inique. Pourtant , au niveau du président Tebboun , l’identité Amazighe est bien ancrée. Quant à la transcription en Arabe , ce n’est ni plus ni moins un chantage. A savoir OK pour tamazighth si le lettres arabes sont utilisées, Pour bien remettre les choses en place et faire face à cette hypocrisie, Tamazighth sera écrite en Tifinagh, véritable graphie berbère.

Nanita
Nanita
1 année plus tôt

C’est ridicule d’interdire un journal qui ne sera lu que par trois pelés et deux tondus lesquels ne le lisent que par snobisme et pour emmerder les arabophones !

Mellah hocine
Mellah hocine
1 année plus tôt
Reply to  Nanita

Ridicule ?!! Ridicule de lire de tels propos . Écrire en tamazight c’est donner espoir à des millions ( toute l’Afrique du nord) de citoyens d’assurer l’avenir de leurs enfants, car toute une identité est menacée de disparaître.

Thyziri
1 année plus tôt

Que faut-il faire pour encourager ce journal ? Faut-il l’éditer en numérique ? Si oui je vais m’abonner pour contrer les mafieux nazis qui combattent les indigène de TAMAZGHA. Nous ne sommes pas des khrabes, nous ne voulons pas de la secte islam des violeurs et sanguinaires, nous sommes Amazighs et nous ne le resterons. Comment osent-ils ces chiens de goumis de combattre la langue de Fadhma N’SUMER, AMIROUCHE, KRIM BELKACEM, AIT AHMED….. Les Kabyles avaient arrosé cette terre avec leur sang pour qu’ils viennent ces chiens de merde et interdire la langue AMAZIGHE et la drapeau AMAZIGHE, même si… Lire plus »

ABONNEZ-VOUS À NOTRE NEWSLETTER

Publicité
Coronavirus dans le monde

ABONNEZ-VOUS À NOTRE NEWSLETTER

A La Une

Articles récents

Coronavirus en Algérie

Populaires

4
0
J'adorerais vos pensées, veuillez commenter.x
()
x