Connectez-vous avec nous

Actu

Un sénateur impute la baisse du niveau à l’université à la mixité et aux relations affectives !

Publié

le

le sénateur Mahmoud Kissari mixité université

Le sénateur Mahmoud Kissari de la wilaya de Laghouat a surpris tout son monde au Sénat lorsqu’il a imputé la baisse du niveau à l’université algérienne à la mixité et aux relations affectives.

« On observe que l’université algérienne mixte est devenue un grand espace propice au développement des relations affectives qui occupent le plus clair du temps des étudiants et des étudiantes », a expliqué doctement sur un ton sérieux le sénateur Mahmoud Kissari, devant le ministre de l’Enseignement supérieur, Chams Eddine Chitour, qui riait sous cape.

A lire : Corruption : les députés « protègent » leur collègue Abdelkader Ouali !

Poursuivant l’étalage de sa science infuse, le sénateur de Laghouat Mahmoud Kissari dira sur un ton sérieux : « 11,6% de ces relations affectives se terminent par un mariage alors que 88,4 finissent par un échec à fonder une famille et un échec dans les études ! » Des statistiques accablantes que notre auguste sénateur serait le seul à détenir.

« C’est pour cela que nous proposons et nous revendiquons la création d’une université pilote sans mixité, qui nous permettra plus tard de généraliser le modèle », dira le sénateur Mahmoud Kissari sans préciser si cette université algérienne sera réservée aux étudiants ou aux étudiantes !

La satire de DzVID : APN : les députés demandent une prime pour la lecture des propositions de loi

Pour rappel, le sénateur Mahmoud Kissari, le Jean-Claude Van Damme du sénat algérien, n’est pas à sa première sortie, lui qui en septembre 2019 a tenté d’expliquer les inondations ayant paralysé Alger par… le réchauffement climatique alors que ce sont les infrastructures qui étaient défectueuses et non entretenues.

Amélia G.

4 Commentaires
S'abonner
Me notifier des
guest
4 Commentaires
plus anciens
plus récents plus de votes
Inline Feedbacks
View all comments
idir
idir
5 mois plus tôt

l’un des exemples de nos décideurs? dommage

oukaci youcef
oukaci youcef
5 mois plus tôt

la banalisation de la sottise en Algérie est le plus grand danger qui guette la nation

smain maddi
5 mois plus tôt

Pôvre sénateur, tenir des propos libidineux dans un Sénat, je comprends qu’il a un phallus à la place du cerveau.

Kenza
Kenza
5 mois plus tôt

Bête

ABONNEZ-VOUS À NOTRE NEWSLETTER

Publicité
Coronavirus dans le monde

ABONNEZ-VOUS À NOTRE NEWSLETTER

A La Une

Articles récents

Coronavirus en Algérie

Populaires

4
0
J'adorerais vos pensées, veuillez commenter.x
()
x