Connectez-vous avec nous

Actu

Corruption : Sellal et Ouyahia devant le juge de la cour d’Alger

Publié

le

Abdelmalek Sellal et Ahmed Ouyahia

Les deux anciens Premiers ministres, Ahmed Ouyahia et Abdelmalek Sellal, sont devant le juge de la cour d’Alger ce dimanche 1er mars dans le cadre du procès en appel des affaires de corruption, dans le dossier de montage automobile et financement occulte de partis politiques et de la campagne électorale pour la présidentielle d’avril 2019.

Ce procès pour corruption impliquant, outre Ahmed Ouyahia et Abdelmalek Sellal, d’anciens ministres de l’Industrie et des hommes d’affaires, avait été reporté mercredi dernier à la demande de la défense des accusés.

A lire : Montage automobile : procès en appel des Ouyahia et Sellal

Il intervient suite à l’appel interjeté par le Parquet et le collectif de défense contre le verdict prononcé, le 10 décembre 2019, par le Tribunal de Sidi M’hamed, condamnant, notamment, les anciens Premiers ministres, Ahmed Ouyahia à une peine de 15 ans de prison ferme assortie d’une amende de deux (2) millions de DA, avec confiscation de tous ses biens, et Abdelmalek Sellal, à une peine de 12 ans de prison ferme assortie d’une amende d’un (1) million DA.

Lire également : Affaire « montage de voitures » : Ouyahia, Sellal et Bouchouareb condamnés

Dans la même affaire, les anciens ministres de l’Industrie et des Mines, Abdessalem Bouchouareb a écopé par contumace d’une peine de 20 ans de prison ferme assortie d’une amende avec émission d’un mandat d’arrêt international à son encontre, Youcef Yousfi d’une peine de 10 ans de prison ferme, et Mahdjoub Bedda d’une peine de 10 ans de prison ferme.

Ont été condamnés également l’ancienne ministre et wali Nouria Yamina Zerhouni à une peine de 5 ans de prison ferme, les hommes d’affaires Ahmed Mazouz à une peine de 7 ans de prison ferme avec confiscation des fonds saisis, Hassan Larbaoui à une peine de 6 ans de prison ferme avec confiscation des fonds saisis, et Mohamed Bairi à une peine de 3 ans de prison ferme. Le fils de l’ancien Premier ministre, Fares Sellal a été condamné, quant à lui, à une peine de 3 ans de prison ferme. Avec APS

Cliquez pour commenter
S'abonner
Me notifier des
guest
0 Commentaires
Inline Feedbacks
View all comments

ABONNEZ-VOUS À NOTRE NEWSLETTER

Publicité
Coronavirus dans le monde

ABONNEZ-VOUS À NOTRE NEWSLETTER

A La Une

Articles récents

Coronavirus en Algérie

Populaires

0
J'adorerais vos pensées, veuillez commenter.x
()
x