Connectez-vous avec nous

Chronique

Le prophète et la prophétesse

Publié

le

Prophète Noureddine Boukrou et la prophétesse Kahina Bahloul

Après une année et quelques heures d’un Hirak qui a sublimé le monde entier par la spontanéité et la sincérité de son peuple, Hachemaoui le « politologue » sorti subitement d’une galaxie médiatique fantasque, nous indique avec sérieux que le Hirak est une création du DRS.

A lire : Mohammed Hachemaoui : le DRS est derrière le hirak

C’est dans un journal français la Croix que Hachemaoui crucifie les manifestants pacifiques en soutenant mordicus qu’il n’y a point de « rupture historique » et que c’est « par l’intermédiaire de médias inféodés à la police politique » que le Hirak fût actionné !

Le « politologue » veut réinventer le monde avec ses thèses complotistes à l’envers, puisque « le point de départ » de ce Hirak, selon lui, possède « son prophète », qui n’est autre que… Noreddine Boukrouh, qui « avait lancé, en octobre 2017 un appel pour une révolution citoyenne pacifique », soutient-t-il.

Le plus également : Deux femmes imames dirigent une prière en France

Et le peuple s’en souvient !!! Rappelons toutefois que c’est le «prophète» du PRA qui a attribué au peuple le nom de « ghachi ». Quel gâchis !

Donc récapitulons : C’est le DRS, Département du renseignement et de la sécuritéhéritier de la SM, racine du mal national et ennemie des libertés et protecteur inconditionnel de la l’actuelle 3issaba depuis l’Indépendance, qui a montré la voie du sourire à un peuple privé de liberté et c’est Boukrouh, le farouche opposant à Bouteflika, devenu ministre de celui-ci avant de redevenir opposant, qui en serait le prophète. Aberrant !

Le plus de DzVID : Prière sur le trottoir : Bengrina rappelé à l’ordre par l’ANIE

Loin des prophètes délirants d’Alger qui ont soufflé le chaud et le froid, à Paris, une autre prophétesse s’autoproclame imame et donne son premier prêche mixte dans une mosquée (ou presque) devant «12 hommes et 10 femmes » : mixité presque parfaite.

Elle s’appelle Kahina Bahloul, elle est d’origine algérienne, son père est kabyle et le père de son père est catholique. Sa mère est française et la mère de sa mère est juive. Elle est née en Algérie et a grandi en France. Ouf !

Un CV confessionnel d’une confusion… internationale sans précédent qui frôle le blasphème selon les uns, qui souffle un vent de liberté religieuse selon les autres.

Qu’à cela ne tienne ! Comment s’habillera alors l’Imame une fois sur le Minbar ? Avec une gandoura ou avec une robe de soirée ?

Coronavirus oblige, « sœur » Kahina est obligé de mettre un masque qui fera office de niqab : intégristes comme réformistes, tous trouveront leur compte.
N. A.

2 Commentaires
S'abonner
Me notifier des
guest
2 Commentaires
plus anciens
plus récents plus de votes
Inline Feedbacks
View all comments
YAHIA
YAHIA
6 mois plus tôt

kahina bahloul a au moin une raison elle est juive catholique musulmane;la vrais monothéiste il lui manque que d entendre l ange Gabriel pour se proclamé prophétesse?

Benaldjia
Benaldjia
6 mois plus tôt

Tout est fait et nous disons bien tout, pour nous maintenir divisés sur tout et n’importe quoi. La hantise de nos élites/Intellectuels corrompus, leur cauchemar essentiel et primordial c’est l’UNION du peuple algérien. Il ne fait aucun doute, que nous faisions fi de toutes les illusions mises devant nos yeux pour enfin nous unir et agir au-delà des frontières et de l’espace-temps, pour renverser, démonter cette pyramide de ceux la même, construite sur la division induite et factice des peuples. La censure de l’information est logique dans un système de propagande. Dans leur ouvrage La Fabrication du consentement, Herman et… Lire plus »

ABONNEZ-VOUS À NOTRE NEWSLETTER

Publicité
Coronavirus dans le monde

ABONNEZ-VOUS À NOTRE NEWSLETTER

A La Une

Articles récents

Coronavirus en Algérie

Populaires

2
0
J'adorerais vos pensées, veuillez commenter.x
()
x