Connectez-vous avec nous

Sports

Affaire Cavalli : la FIFA somme le MCO dans une lettre

La Rédaction

Publié

le

Jean-Michel Cavalli

Le directeur général du MCO, Si Tahar Cherif El Ouezzani, a indiqué jeudi qu’il « ne savait plus quoi faire » après la correspondance que son club de Ligue 1 de football a reçue de la Fédération internationale de football (FIFA), le sommant de régulariser son ancien entraîneur Jean-Michel Cavalli.

Cette décision de la FIFA, faisant suite à une plainte déposée auprès de la première instance footballistique internationale par le technicien français Cavalli, oblige la direction du MCO à payer à l’intéressé la somme de 10 millions DA, « ce qui est énorme pour un club qui n’en finit plus avec les problèmes financiers », a déploré Cherif El Ouezzani dans une déclaration à l’APS.

Lire aussi : MC Oran : démissions en cascade au sein du nouveau Conseil d’administration

L’ancien international algérien, qui a pris les commandes administratives du MCO depuis l’été passé, a imputé cette situation à l’ex-président du club, Ahmed Belhadj dit « Baba », estimant que l’actuelle direction oranaise « est en train de faire les frais des erreurs de celle précédente ».

« Figurez-vous qu’il n’y a eu jamais de passation de consignes lorsque nous avons pris les commandes du club, car si on l’avait fait, on aurait pris nos dispositions concernant la plainte de l’ancien entraîneur, sachant que l’ex-président affirme détenir les documents prouvant l’avoir payé pour les deux mois où il a eu à diriger l’équipe », a encore regretté le même responsable.

Lire : FIFA Awards: Djamel Belmadi en 3e position

Cavalli avait succédé la saison passée à Omar Belatoui pour un contrat de quatre mois. Mais son échec à remettre l’équipe sur rails l’a obligé à quitter le navire après seulement deux mois de travail, sous la pression des fans, rappelle-t-on.

« D’après ce qu’on a pu comprendre de la précédente direction, le technicien français était en situation d’abandon de poste. Mais l’intéressé a recouru à la FIFA en accusant le club de résiliation abusive de contrat. Cela dit, nous nous retrouvons vraiment dans l’embarras, car la FIFA nous a accordé un délai de quelques jours seulement pour régulariser cet entraîneur, faute de quoi, on risque de nous défalquer des points de notre compteur en championnat comme première sanction », a-t-il averti.

Lire aussi : Pourquoi la FAF a écarté Djamel Belmadi de l’EN des joueurs locaux ?

Le dossier Cavalli vient ainsi accroître les soucis de la direction des « Hamraoua », sous la menace aussi d’autres sanctions de la part de la Direction de contrôle de gestion et des finances (DCGF) relevant de la Fédération algérienne de football (FAF) pour ne pas lui avoir remis les documents administratifs et financiers exigés, sans oublier la récente plainte déposée par le joueur Abderraouf Chouiter contre le club, auprès de la Chambre nationale de résolution des litiges (CNRL).

Cela se passe aussi au moment où Cherif El Ouezzani peine à s’acquitter des cinq arriérés de salaires de ses joueurs qui ont retrouvé le sourire après avoir chassé la « guigne » à domicile en battant l’AS Ain M’lila (3-1) samedi passé dans le cadre de la 19e journée du championnat.

Les Oranais, sixièmes au classement avec 26 points, rendront visite samedi au MC Alger, revenu plus que jamais dans la course au titre, après s’être hissé à la deuxième place avec 33 unités tout en comptant un match en moins.

Cliquez pour commenter

Poster un Commentaire

avatar
  S'abonner  
Me notifier des

ABONNEZ-VOUS À NOTRE NEWSLETTER

Publicité
Coronavirus dans le monde

ABONNEZ-VOUS À NOTRE NEWSLETTER

A La Une

Articles récents

Coronavirus en Algérie

Populaires