Connectez-vous avec nous

Actu

Affaires montage automobile et financement occulte : le procès reporté au 1er mars

La Rédaction

Publié

le

Abdelmalek Sellal et Ahmed Ouyahia

Le procès en appel impliquant d’anciens ministres dans des affaires de montage automobile et de financement occulte de partis politiques et de la campagne électorale de Bouteflika, qui devait débuter ce mercredi 26 février à la Cour d’Alger, a été reporté au 1er mars.

Le procès en appel des deux anciens premiers ministres, Ahmed Ouyahia et Abdelmalek Sellal, ainsi que d’autres ministres et hauts responsables impliqués dans les affaires de montage automobile et le financement occulte de la campagne présidentielle de Abdelaziz Bouteflika, devait se tenir le 12 février dernier, avant d’être reporté pour mercredi 26 février.

A lire : Montage automobile : procès en appel des Ouyahia et Sellal

Ce procès en appel intervient suite à l’appel interjeté par le Parquet et le collectif de défense contre le verdict prononcé, le 10 décembre 2019, par le Tribunal de Sidi M’hamed, condamnant, notamment, les anciens Premiers ministres, Ahmed Ouyahia à une peine de 15 ans de prison ferme assortie d’une amende de deux (2) millions de DA, avec confiscation de tous ses biens, et Abdelmalek Sellal, à une peine de 12 ans de prison ferme assortie d’une amende d’un (1) million DA.

A lire également : 5e mandat de Bouteflika : Ali Haddad a investi 800 milliards !

Dans la même affaire, les anciens ministres de l’Industrie et des Mines, Abdessalem Bouchouareb a écopé par contumace d’une peine de 20 ans de prison ferme assortie d’une amende avec émission d’un mandat d’arrêt international à son encontre, Youcef Yousfi d’une peine de 10 ans de prison ferme, et Mahdjoub Bedda d’une peine de 10 ans de prison ferme.

Ont été condamnés également l’ancienne ministre et wali Nouria Yamina Zerhouni à une peine de 5 ans de prison ferme, les hommes d’affaires Ahmed Mazouz à une peine de 7 ans de prison ferme avec confiscation des fonds saisis, Hassan Larbaoui à une peine de 6 ans de prison ferme avec confiscation des fonds saisis, et Mohamed Bairi à une peine de 3 ans de prison ferme. Le fils de l’ancien Premier ministre, Fares Sellal a été condamné, quant à lui, à une peine de 3 ans de prison ferme.

1 Commentaire
S'abonner
Me notifier des
guest
1 Commentaire
plus anciens
plus récents plus de votes
Inline Feedbacks
View all comments
Larbi
5 mois plus tôt

Que grande JUSTICE soit faite, avec toute sa rigueur, pour avoir appauvri, un peuple Détruit une économie, (pour avoir transformé une économie de productions de richesses, en économie d’importations De biens de consommations), et enrichi une minorité parasitaire d’oligarches bureaucrates Corrompus, improductifs, et incompétents Mafias de l’Import-Import, des Douanes de tout les atteintes et dépassements Sur l’économie du pays, Des Mafias des fonciers agricoles bradés, aux corrupteurs parasitaires Des évasions fiscales, et des fuites des capitaux à l’étranger, pour leur réinvestissements En dizaines de milliards de Dollar De véritables criminels économiques de la Mafia Bureaucratique Politico-Militaro-Financière Qui ont mené le… Lire plus »

ABONNEZ-VOUS À NOTRE NEWSLETTER

Publicité
Coronavirus dans le monde

ABONNEZ-VOUS À NOTRE NEWSLETTER

A La Une

Articles récents

Coronavirus en Algérie

Populaires

1
0
J'adorerais vos pensées, veuillez commenter.x
()
x