Connectez-vous avec nous

Politique

Algérie-Côté d’Ivoire : le torchon brûle entre Alger et Abidjan

La Rédaction

Publié

le

L’Algérie a rappelé cette semaine son ambassadeur à Abidjan, en Côte d’Ivoire, et ce, pour protester contre la décision d’ouvrir un consulat dans la ville El Aayoune, sous occupation marocaine.

En effet, l’Algérie a été gravement contrariée par la Côte d’Ivoire qui a installé son consulat à El Aayoune, une ville située sur le territoire occupé du Sahara occidental que le Maroc refuse de reconnaître.

A lire : Sahara Occidental : les voitures de police marocaine écrasent les manifestants

« Le ministère des Affaires étrangères a décidé de rappeler, pour consultations, l’ambassadeur d’Algérie en Côte d’Ivoire, suite aux déclarations sibyllines et insidieuses du ministre de l’Intégration africaine et des Ivoiriens de l’extérieur, lors de l’ouverture d’un prétendu consulat de Côte d’Ivoire à Laâyoune, au Sahara occidental », a indiqué jeudi 20 février un communiqué du ministère des Affaires étrangères.

Cette ouverture « intervient au mépris des principes et des objectifs consacrés par l’acte constitutif de l’Union africaine, notamment l’impératif d’unité et de solidarité entre les peuples d’Afrique et la défense de l’intégrité territoriale et l’indépendance des pays membres de l’Union », annonce un communiqué du ministère des Affaires étrangères.

A lire également : Amar Saadani enfonce le Polisario et la diplomatie algérienne

Il faut rappeler que pendant que la diplomatie algérienne ronronnait, les hommes lige des affaires étrangères marocaines ont été très actifs ces deux dernières décennies. L’ex-président Bouteflika n’a effectué aucun voyage en Afrique pendant ses 20 ans de règne. A contrario, les nombreux voyages de Mohammed VI en Afrique ont fini par ramener dans son giron de nombreuses capitales.

Cliquez pour commenter

Poster un Commentaire

avatar
  S'abonner  
Me notifier des

ABONNEZ-VOUS À NOTRE NEWSLETTER

Publicité

ABONNEZ-VOUS À NOTRE NEWSLETTER

A La Une

Articles récents

Coronavirus en Algérie

Populaires