Connectez-vous avec nous

Actu

Le procureur de Larbaâ a qualifié Abane Ramdane de « traître »

La Rédaction

Publié

le

Abane Ramdane (Soummam)

Grave dérive d’un procureur de la République qui qualifie Abane Ramdane, l’architecte de la révolution algérienne, de « traître ».

Les faits ont eu lieu pendant le procès d’un manifestant arrêté dans le cadre des activités du hirak au tribunal de Larbaâ où le procureur de la République a donné libre cours à sa haine et à son ignorance de l’histoire algérienne pour se permettre de qualifier Abane Ramdane de « traître ».

En effet, lors du procès du militant Herrague Hocine qui s’est tenu aujourd’hui, jeudi 20 février, le procureur général du tribunal de Larbaâ, a traité le héros et martyr de la révolution Abane Ramdane de harki.

Lire aussi : Atteinte à la mémoire d’Abane Ramdane : le directeur de la Culture de M’sila limogé

Il s’agit là d’un acte qui rappelle celui du directeur de la Culture de la wilaya de M’sila, Rabah Drif, limogé le 12 janvier dernier, pour « outrage et offense » à l’un des symboles de la Glorieuse révolution nationale, Abane Ramdane, et à sa mémoire, en le qualifiant des mêmes termes.

« Attenter à la mémoire de Abane Ramdane est un acte inacceptable dans le fond et la forme », avait indiqué un communiqué du ministère de la Culture, qui soulignait que Abane Ramdane « est l’une des figures emblématiques de la Glorieuse révolution nationale et l’un des architectes du Congrès de la Soummam ».

Nous reproduisons en appui le témoignage de l’avocat qui raconte les faits.

Ce héros national est encore une fois traîné dans la boue.

5 Commentaires

5
Poster un Commentaire

avatar
5 Fils de commentaires
0 Réponses au fil
0 Les abonnés
 
Commentaire le plus réagi
Fil de commentaire le plus chaud
4 Commenter les auteurs
CheikhHamhoumHadjiatyssaad Commentaires récents des auteurs
  S'abonner  
plus récents plus anciens plus de votes
Me notifier des
yssaad
Invité
yssaad

ce magistrat doit etre sanctionné comme le directeur de la culture de m sila

Hadjiat
Invité
Hadjiat

Le procureur est innocent. Il a été instruit via des idées moyenne- orientalistes dans une école où lui a été enseigne l’aplat- ventrisme devant les plus forts du moment car, pour lui, c’est cela le nationalisme! Se trouvant derrière un bureau d’où il envoie qui il veut en prison il se sent très fort comme le lapin de le fable de La Fontaine. Sa fuite de la salle d’audience est aussi une réaction moyenne- orientaliste un aveu de faiblesse de lâcheté et de veulerie .Que voulez vous les plus forts du moment lui ont appris cela; au HIRAK de faire… Lire plus »

Hamhoum
Invité

يخاطبني السفيه بكل قبح فأكره أن أكون له مجيباً يزيد سفاهة فأزيد حلماً كعود زاده الإحراق طيباً

Hamhoum
Invité

Quand le lion est mort, le lièvre l’insulte.
Proverbe danois

Cheikh
Invité
Cheikh

Pour un procureur, cela dépasse la mesure ! Il faudra qu’il rende compte de ses dires et qu’ils rejoigne ses acolytes là où ils se sont tous retrouvés, mais tout au fond d’une fosse nauséabonde ! D’ailleurs, on le classerait parmi les bêtes humaines sans regret, ce cochon-là !

ABONNEZ-VOUS À NOTRE NEWSLETTER

Publicité

ABONNEZ-VOUS À NOTRE NEWSLETTER

A La Une

Articles récents

Coronavirus en Algérie

Populaires