Connectez-vous avec nous

Actu

Constantine : 100 étudiantes évacuées à l’hôpital pour une maladie mystérieuse

Publié

le

Une centaine d’étudiantes en médecine et en pharmacie, résidentes à la cité universitaire « Aïn El Bey 1 » de Constantine ont été évacuées mercredi soir en urgence à l’hôpital après l’apparition de symptômes étranges renvoyant à une maladie mystérieuse.

Selon les informations rapportées par le correspondant du journal El Bilad de Constantine, 100 étudiantes ont été transférées à l’hôpital la nuit du mercredi au jeudi 19-20 février pour une maladie qui demeure mystérieuse.

Les services de Protection civile et une équipe de médecins sont intervenus pour évacuer les malades dont le nombre s’était subitement élevé et pour essayer d’identifier cette maladie. Des éléments de la police scientifique et d’autres de la gendarmerie nationale ont également fait le déplacement pour ouvrir une enquête et tirer au clair cette affaire.

A lire : Un mystérieux virus est apparu en Chine !

A en croire le témoignage d’une étudiante, les premiers symptômes se sont manifestés dimanche dernier, avec l’apparition de douleurs musculaires, de maux de tête sévères, de troubles digestifs. Ce qui avait fait pensé dans un premier temps à une intoxication alimentaire.

Mais l’état de santé des patientes ne s’est pas amélioré après l’administration d’un traitement pour intoxication alimentaire ! Pis encore, les mêmes symptômes de cette maladie non identifiée se sont déclarées chez des étudiantes évacuées à l’hôpital et qui n’ont même pas mangé au restaurant de la cité universitaire « Aïn El Bey1 » de Constantine.

Lire également : Tizi-Ouzou : 56 personnes victimes d’une intoxication alimentaire

Le nombre des étudiantes malades aurait augmenté depuis dimanche dernier pour atteindre les 200 cas alors que l’administration de la résidence garde encore le silence sur cette affaire, craignant qu’il s’agirait juste d’une intoxication alimentaire qu’il faudrait laisser passer. Comme cela arrive souvent dans les résidences universitaires algériennes où les conditions d’hygiène, notamment dans les réfectoires, sont des plus insalubres.

Selon El Bilad, les responsables de la résidence universitaire pour filles « Ain El Bey 1 » ont refusé mercredi soir de faire la moindre déclaration concernant cet incident, se contentant de nier qu’il y ait eu le moindre problème de santé au niveau de la résidence.

Contacté par téléphone par le journaliste d’El Bilad, le responsable de la cellule de communication de la Protection civile de Constantine, affirme avoir reçu un appel de la résidence universitaire, mais qu’aucun cas n’a été enregistré suite à leur déplacement sur les lieux. Mystère et boule de gomme.

Synthèse Idir Farès

1 Commentaire

1
Poster un Commentaire

avatar
1 Fils de commentaires
0 Réponses au fil
0 Les abonnés
 
Commentaire le plus réagi
Fil de commentaire le plus chaud
1 Commenter les auteurs
Mellah hocine Commentaires récents des auteurs
  S'abonner  
plus récents plus anciens plus de votes
Me notifier des
Mellah hocine
Invité
Mellah hocine

En Algérie , on meurt en silence , à huis clos pour cette frange de la population qui vit dans des conditions lamentables que sont les Cités U. Pas seulement la restauration , mais les mauvaises conditions d’hygiène touchent les chambres’les couloirs et surtout, les sanitaires. Les douché et les toilettes sont généralement mal entretenues par un personnel mal formé. Toute sorte de maladies peuvent toucher nos étudiants et étudiantes. L’hygiène est le dernier souci de nos responsables.

ABONNEZ-VOUS À NOTRE NEWSLETTER

Publicité

ABONNEZ-VOUS À NOTRE NEWSLETTER

A La Une

Articles récents

Coronavirus en Algérie

Populaires